L'Actualité en Temps Réel

Amnistie : Karim n’en veut pas !

Le Chef de l’état a donné instruction au ministre de la justice « d’examiner dans les meilleurs délais les possibilités et le schéma adéquat d’amnistie pour des personnes ayant perdu leurs droits de vote ». Les principaux concernés sont clairement identifiés, il s’agit de Khalifa Sall et Karim Wade condamnés respectivement pour escroquerie aux deniers publics et enrichissement illicite. Une bouée pour les deux personnalités politiques freinées dans leur ascension politique par leur condamnation. Seulement, l’amnistie est une option qui n’emporte l’adhésion du Parti démocratique sénégalais (PDS) et notamment de Karim Wade qui considère que « l’amnistie c’est pour les coupables ». Les libéraux réclament la révision du procès conformément aux recommandations du comité international des droits de l’homme des Nations-Unies. En clair, Karim Wade veut être lavé de toute accusation pour, blanc comme neige, se présenter devant les sénégalais en 2024. Mais la révision ne semble pas être envisagée par le régime. Encore que les juristes sont divisés sur sa possibilité.

 

Senegal7