Accueil Actualités Anniversaire de Serigne Fallou Mbacké :  » BOROM NA ...

Anniversaire de Serigne Fallou Mbacké :  » BOROM NA AM MOU AM, DOU FI AM DOU AM »

Serigne

Serigne Mouhamadou Fadl Mbacké est un  dignitaire religieux musulman sénégalais. Il est le deuxième Khalife  des mourides de 1945 jusqu’à son rappel à Dieu en 1968. Voici 52 ans jour pour jour, »Borom Na Am Mou Am,Dou  Fi Am Dou Am » a tiré sa révérence en laissant orpheline toute la Oumah Islamique et la Communauté  mouride. Retour sur une vie qui continue d’irradier les Sénégalais et les fidèles mourides de ses lumières empreintes des recommandations de Serigne Bamba Khadimou Rassoul.

C’est aujourd’hui l’anniversaire du décès de Serigne Fallou Mbacké, le bien aimé des mourides, l’homme multidimensionnel, qui a des homonymes partout au Sénégal.

Il est né le jour anniversaire de l’ascension du Prophète Mouhammed (Psl), 27 juin 1888, à Darou Salam et  décédé le 6 août 1968 à Touba.

Serigne Fallou, fils de Sokhna Awa Boussou et de Cheikh Ahmadou Bamba est un grand érudit. Il a écrit plusieurs exemplaires du coran pour son père et il a aussi été un grand sage qui éduquait les fidèles sans les vexer parce qu’il le faisait avec humour et avec un bon wolof. Plusieurs de ses paroles sont encore utilisées comme des adages.

C’est lui qui a succédé à son grand frère Serigne Mohamadou Moustapha Macké suite  au rappel à Dieu de ce dernier le 13 juillet 1945. C’est ainsi, qu’il devient le 2e Khalife de la confrérie mouride.

Il était aussi très généreux, bien qu’il ait été le khalife général des mourides avec plusieurs milliards qui passaient par ses mains et la construction de la grande mosquée de Touba dont il a poursuivi et achevé.

A son rappel à Dieu, il n’a laissé comme héritage en argent à ses enfants que 800.000 Fcfa. Son fils aîné est Serigne Modou Bousso Dieng. Il a hérité de son père le surnom de « Na am mou am, doufi am dou am ».

En effet, Fallou était  crédité du don de voir se réaliser toutes les prières qu’il formulait, comme s’il donnait des ordres aux éléments. Il entretenait des relations très affectives avec les individus. Son mausolée est l’un des plus visités à la grande mosquée de Touba.

Sous le Ndigueul de son père et guide, Serigne Fallou a fondé plusieurs villages: Ndindy en 1913, Bogorel en 1914, Mbepp en 1930, Merina Bobo en 1932, Khayane en 1938, Touba Merina en 1948, Aliyeu en 1950, Nayroul Marame en 1952, Touba Sarang en 1961 et Touba Bogo en 1962.

Il a fondé le célèbre marché « Ocass » (homonyme de la légendaire foire des arabes au moyen-âge appelée « Occaz » dont parle le célèbre historien perse Tabari)  qui est un lieu attractif et économique de la ville sainte de Touba. Son fils Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké a été le sixième Khalife, successeur de son illustre grand-père Cheikh Ahmadou Bamba.

C’est cet homme de Dieu dont l’œuvre titanesque reste indélébile dans les annales de la Oumah Islamique et de la Communauté mouride .Il y a 52 ans, il a tiré sa révérence plongeant ses fidèles  dans la quête perpétuelle de ses œuvres grandioses qui éclairent toujours la vie de nos compatriotes.

Assane SEYE-Senegal7

 

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici