Après sa débâcle à Touba à la présidentielle : Macky zappe les foyers religieux ?

0

Le président de la République était parti à la rencontre des chefs religieux pendant la campagne électorale de la présidentielle. A Touba, Tivaouane, Ndiassane, Médina Baye, Léona Niassène, entre autres, les marabouts et Khalifs généraux l’ont accueilli en grande pompe. Son projet de modernisation des foyers religieux, en poche, il a décroché la bénédiction pour un second mandat. Cependant, après sa victoire, il ne s’est pas rendu dans les foyers religieux pour les féliciter…La bérézina de Touba est-elle la cause ?

Comment Macky avait charmé les foyers religieux !

Après Touba, c’est à Tivaouane, la ville sainte de Mame El Hadji Malick Sy que le candidat, Macky Sall a rendu un vibrant hommage aux autorités religieuses du Sénégal, toute confession confondue. Le président de la Coalition présidentielle, Benno bokk yakaar, a entamé ses propos par des salutations adressées au Khalife général des Tidianes.

«À Tivaouane, je voudrais rendre hommage à tous les foyers religieux. J’estime que dorénavant, le président doit être plus près des foyers religieux. Ces foyers qui constituent les piliers de ce pays. Je me considère comme membre à part entière de chaque foyer du Sénégal», a dit le président Macky Sall.

«Au Sénégal, c’est grâce à nos autorités religieuses que nous échappons au terrorisme et au fondamentalisme religieux. Nous savons tous que l’Islam promeut la paix. Et c’est grâce à eux, si on applique notre religion sans heurts ni violences. Je vous promets, aujourd’hui comme demain, de travailler pour le pays et de tout faire pour le protéger», s’est engagé Macky Sall. Partout, il a eu droit à une bénédiction totale des guides religieux.

Macky Sall zappe les foyers religieux

Sa cuisante défaite dans la ville sainte de Touba, est restée au travers de la gorge de Macky Sall. Cependant, cela ne doit pas expliquer son refus d’aller rendre la monnaie aux différents foyers religieux qui ont largement participé à sa réélection. Mais rien ne fut, depuis maintenant quatre mois. Le chef de l’Etat qui a remporté dés le premier tour la présidentielle du 24 février 2019, a zappé les foyers religieux. Ce que certains observateurs de la scène politique sénégalais ne semblent pas ne pas comprendre. Car, dés le début de la campagne électorale, le président sortant, candidat à sa propre succession, a choisi les foyers religieux pour une victoire au premier tour.

La bérézina de Touba…

La énième défaite de Macky Sall à Touba lors de la dernière présidentielle qui semble s’expliquer par les récurrentes batailles fratricides, par tendances interposées, entre les différents responsables de l’Alliance pour la République (Apr) dans l’agglomération de Touba-Mbacké, semble être la principale raison du non-déplacement de Macky Sall dans les foyers religieux pour les féliciter, après sa réélection. Ce, même si les villes comme Tivaouane, Medina Baye, Léona Niasséne pour ne citer que celles-là ont voté en sa faveur.
senegal7

Leave a comment