As de l’évasion : Lamine Bâ ne supportait pas d’être entre quatre murs

Son premier conflit avec la société a lieu dans sa ville natale. Lamine est tombé à Saint-Louis en 2001 pour vol aggravé. Au courant de la même année, le commerçant est placé sous mandat de dépôt.

Débrouillard et très futé, le bonhomme n’est pas du genre à rester entre quatre murs, loin de ses activités criminelles. Il devait quitter la prison à tout prix. C’est ainsi qu’il parvient à s’évader deux fois de la geôle de Saint-Louis.

La première fois,il était malade au point d’être conduit à l’hôpital de Ndar. Accompagné d’un gars de pénitentiaires, ce dernier manque à sa mission. Il est gagné par le sommeil. Lamine ne se pose pas de questions. Profitant du sommeil de son geôlier, il disparait dans la nature.

Mais sa course sera de courte durée. Repris, Lamine est conduit à la maison d’arrête et de correction de Saint-Louis. Mais il va encore tromper la vigilance de la sécurité pour s’évader. Il s’invente une maladie et est encore conduit à l’hôpital pour des soins.

Cette fois, la maton ne faillit pas à sa mission. Il avait décidé de ne pas quitter le détenu d’une semelle. Mais Lamine avait une idée derrière la tête. Seul avec le médecin traitant, il prétexte un besoin de se soulager.

Le toubib lui remet les clefs des toilettes et l’attend pour une consultation. .Au lieu de se soulager, Lamine qui avait remarqué que la fenêtre des toilettes donnait sur la rue passe par-dessus elle. Lamine célèbre sa liberté  loin de la terre de ses crimes. Il se faufile entre les mailles des policiers et se rend en Gambie.

Dans ce pays, il commet des vols et des cambriolages et fut arrêté et condamné à 7ans de prison.  près sa sortie, il revient au Sénégal pour continuer son sale boulot après s’être marié. En 2007, il participe à une agression avec arme à feu aux HLM. Arrêté, il est jugé par la cour d’assise de Saint-Louis avant d’être remis à celle de Dakar. Lamine est un véritable As de l’évasion, renseigne l’Observateur.

Assane SEYE-Senegal7