Accueil Actualités Assane Samb, analyste politique: « Ousmane Sonko gagnerait à revoir sa communication »

Assane Samb, analyste politique: « Ousmane Sonko gagnerait à revoir sa communication »

La guéguerre entre Ousmane Sonko et Bougane Gueye Dany continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Le leader de Pastef, s’en était pris au président du mouvement « Guëm sa bopp » qui a sillonné les localités touchées par les inondations pour prêter main forte aux populations impactées. L’analyste politique, le journaliste Assane Samb décrypte les sorties au vitriol de ces deux leaders politiques qui semblent nager à contre-courant de leur crédibilité.

Alors que les populations souffrent des inondations qui découlent d’une certaine incompétence du régime de Macky Sall, certains opposants s’aventurent dans des invectives et autres diatribes. Les hostilités ont débuté avec l’attaque d’Ousmane Sonko contre Bougane Gueye Dany.

« Un politicien de circonstance qui croit qu’avec ses milliards, il pouvait s’engager à la présidentielle et la gagner n’a même pas pu avoir des parrainages (…) . Les acteurs de l’opposition ne s’opposent pas au régime de Macky. Ils ne sont pas des opposants au pouvoir, ce sont des opposants du pouvoir. Ils s’opposent aux opposants », avait défendu le leader de Pastef qui tire presque sur tout ce qui bouge.

Selon le journaliste, Assane Samb, cette tension entre opposants n’a pas lieu d’être. « Ousmane Sonko devrait éviter certaines attaques et revoir cette forme de communication qui pourrait lui être préjudiciable », a soutenu l’analyste politique qui estime que le leader de Pastef gagnerait à incarner une opposition « responsable » en « étant une force de critique positive contre le régime et une force de proposition ».

A l’en croire, cela n’a pas de sens que Sonko s’attaque à Bougane pour avoir été au chevet des populations touchées par les inondations.

Si l’opposition se divise, eh bien c’est bien le pouvoir qui en gagnerait. Dans son approche de la situation, Assane Samb invite ainsi ces leaders portés à la relève d’éviter d’être grillés par un Macky qui apparaît comme un fin manœuvrier. Et ce, en perspectives de la présidentielle de 2024 !

A.K.C – Senegal7 

 

 

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici