Accueil Actualités Assemblée générale constitutive de l’union des mutuelles du mefp: Discours du secrétaire...

Assemblée générale constitutive de l’union des mutuelles du mefp: Discours du secrétaire général du ministère de l’économie, des finances et du plan, représentant m. le ministre

(UMEF) – 14 NOVEMBRE 2018

M. le Ministre Conseiller du Président de la République, Modérateur de l’AGC ;
M. le Directeur général des Douanes sénégalaises ;
M. le Directeur général des Impôts et des Domaines ;
M. Le PCA de la Mutuelle des Douanes sénégalaises ;
M. Le PCA de la Mutuelle des Agents de la Direction générale des Impôts et des Domaines ;
M. le PCA de la Mutuelle du Trésor ;
M. le Président du Comité d’Organisation ;
Mesdames, Messieurs les délégués ;
Mesdames, Messieurs les invités.

Je me réjouis de présider l’ouverture de cette assemblée générale historique marquant la naissance de l’Union des Mutuelles du MEFP.

Je voudrais à l’entame de mon propos vous exprimer les félicitations et encouragements de Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et de Monsieur le Ministre délégué chargé du Budget, pour cette belle initiative et surtout pour votre sens de la solidarité et du dépassement. En effet, Monsieur le Ministre a toujours invité les différents partenaires sociaux du ministère à privilégier l’unité afin de faciliter les échanges et la prise en charge des préoccupations des agents.

En décidant de mettre sur pied l’Union des mutuelles du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, vous jetez les bases d’une mutualisation des moyens et d’une mise en cohérence des différentes actions menées dans le domaine.

Vous mettez ainsi en œuvre une volonté du Ministre, pour qui la création et le renforcement des structures mutualistes et des dispositifs d’assurance collective constitue une grande préoccupation ; c’est d’ailleurs l’un des objectifs poursuivis à travers notamment la réorganisation du ministère intervenue en septembre 2014 et de façon plus récente et plus spécifique la création de l’équipe projet chargé de la mise en place d’une mutuelle sociale au sein du ministère pour prendre en charge la couverture sociale complémentaire des agents qui sont hors du champs des trois (3) mutuelles existantes.

Mesdames, messieurs,

Les mutuelles de santé sont une des composantes de l’économie sociale et solidaire. Elles sont à but non lucratif et doivent, effectivement comme vous l’avez bien dit, se conformer aux principes de la solidarité, de l’égalité, de la liberté, de la démocratie, de l’indépendance et de l’équité.

Elles ont permis une nette amélioration du dispositif de protection sociale de nos agents et des membres de leurs familles à travers notamment la couverture médicale complémentaire.

En effet, elles viennent en appoint au dispositif de prise en charge des soins médicaux de l’Etat qui comporte des limites parce que ne couvrant pas les frais pharmaceutiques qui constituent selon les études, près de 60% du protocole de soins.

La mutualité apparait ainsi comme une solution pour arriver à la couverture maladie universelle. C’est pourquoi elle se développe partout sous l’impulsion de la CMU qui met en œuvre la vision du président de la république, son Excellence, Monsieur Macky Sall.

Je rappelle que notre ministère fait partie des pionniers en matière de mise en place de mutuelles de santé complémentaires. En effet, la mutuelle des Agents des Douanes sénégalaises remonte à 1996, celle des agents des Impôts et des Domaines ainsi que celle des agents du Trésor comptent une quinzaine d’années d’existence.

Toutes ces trois mutuelles constituent des outils très importants dans la définition et la mise en œuvre de notre politique sociale, notamment dans la prise en charge du bien être des agents, des membres de leur famille et même des retraités malgré les difficultés que cela peut engendrer.

Mesdames, messieurs,

La gestion de la couverture maladie est complexe et difficile et la santé coûte chère. Cependant, elle vaut tous les sacrifices. La santé est un capital très précieux, nous devons unir nos efforts pour la préserver.

La mutualité nécessite la mise en place de grands ensembles et de grands regroupements en vue d’une mutualisation des efforts et une couverture plus efficiente et plus efficace des problèmes de santé.

C’est dire que la mise en place d’un cadre unitaire devrait contribuer à l’optimisation du dispositif au sein du département, à favoriser la coordination et la mutualisation et enfin à renforcer la collaboration entre les mutuelles. Elle offre un cadre formelle, dans le respect de l’autonomie, de l’indépendance et des spécificités de chacune.

Mesdames, messieurs,

En adoptant le Document d’orientation stratégique de la politique des ressources humaines du Ministère, monsieur le Ministre a mis l’accent sur le renforcement et l’élargissement du dispositif existant en matière de politique sociale et sur la mise en place d’un cadre favorisant la mutualisation des actions sociales.

L’Union des Mutuelles prend en charge ces deux mesures phares de notre politique sociale.

Elle constitue aussi le cadre unitaire indiqué pour réaliser les projets d’envergure du ministère dans le domaine social tels que la mise en place d’un centre aéré et d’un hôpital de haut standing. Et, j’ose espérer, qu’à terme, l’Union évoluera vers une mutuelle unique du MEFP ; processus dans lequel l’UMEF devra jouer un rôle déterminant. Je compte sur vous et j’ai foi en votre détermination. Je m’engage, au nom du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, à vous apporter tout l’appui nécessaire.

Pour terminer je voudrais partager avec vous ma conviction que le cadre unitaire des Mutuelles du MEFP (UMEF) contribuera à renforcer d’avantage la communication entre nos administrations respectives et à leur décloisonnement.

Je souhaite plein succès à vos travaux et vous remercie de votre attention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici