Accueil Actualités Atepa et Boubacar Camara : Deux pions politiques de Macky pour briser...

Atepa et Boubacar Camara : Deux pions politiques de Macky pour briser «Jotna»

Dans sa démarche de réduire son opposition à sa plus simple expression, le chef de l’Etat, Macky Sall a rencontré des membres de la coalition Jotna composée entre autres de ses plus farouches adversaires dont Ousmane Sonko.

S’il a réussi à faire adhérer Boubacar Camara à sa cause, Senegal7 est à mesure d’affirmer que bien avant, le Président Sall s’est entretenu avec Pierre Atepa Goudiaby, même si cette audience n’a pas encore révélé tous ses secrets.

Dans sa logique d’infiltrer la coalition Jotna, le patron de la grande coalition Benno Bokk Yakaar veut à travers Pierre Atépa Goudiaby, un des bras droits du leader de Pastef lors de la dernière présidentielle, isoler Ousmane Sonko, qui reste aujourd’hui, son plus farouche adversaire.

Briser Jotna

Senegal7 lève le lièvre. Le chef de l’Etat, dans la mise en place d’une nouvelle majorité en vue des joutes électorales à venir, a servé sur tous les leviers pour briser les coalitions de l’opposition. C’est en ce sens qu’il a infiltré la coalition Jotna.

Ainsi, si sa rencontre avec Boubacar Camara a été la plus médiatisée, celle tenue avec Pierre Goudiaby Atepa qui semble être la plus importante aux yeux du Président Sall, n’a pas été révélé au grand public.

Par cette initiative, c’est-à-dire, sa rencontre avec l’architecte, Macky Sall veut isoler politiquement du côté de la partie méridionale du pays, son plus sérieux adversaire Ousmane Sonko. Même si cette audience n’a pas encore révélé ses secrets. Atépa va-t-il rejoindre le camp présidentiel ? Sénégal7, donne pour le moment sa langue au chat.

Pastef prend ses gardes

Le chef de l’Etat a reusi à diviser la coalition Jotna. Il y a installé un climat de suspicion. Et la confiance n’est plus de mise. C’est ainsi que le parti Pastef et son leader Ousmane Sonko se retirent de ladite coalition.

Dans une lettre adressée au président de la coalition, en l’occurrence Bruno d’Erneville, le Pastef dit avoir «pris la décision de se retirer de la coalition JOTNA conformément aux dispositions de l’article 10 du Code de conduite du 14 juillet 2019, modifié».

Toutefois, Ousmane Sonko et ses camarades de partis n’ont pas tardé et cherchent à former une autre coalition. Ils ont ainsi réitéré leur offre «de fusion à toutes les parties prenantes de la coalition, offre déjà̀ acceptée par une dizaine d’entre elles à ce jour».

Mieux, pour faire face à la mouvance présidentielle, lors des élections locales à venir, Pastef dit rester «ouvert à une collaboration plus souple et sans contrainte avec les autres parties prenantes» tout en réaffirmant son ouverture «à l’examen des possibilités de coalition à l’approche de toutes échéances électorales».

Une décision qui fait suite à l’audience entre le chef de l’Etat, Macky Sall, et le leader du Parti de la Construction et de la Solidarité (Pcs/Jengu), Boubacar Camara qui a préféré quitter la coalition pour former une autre dénommée coalition des «Bâtisseurs».

Méfiance tous azimuts

La coalition Jotna n’est restée que l’ombre d’elle-même. Pastef les Patriotes n’est pas le seul parti a quitter la coalition Jotna. Dans un communiqué rendu public, Avenir Sénégal Bi Nu Beug a annoncé son retrait.

«À la suite de la présidentielle de février 2019, la plateforme politique Avenir Sénégal Bi Nu Beug avait décidé, librement, de s’engager avec d’autres partis et mouvements politiques, dans la construction d’une coalition politique dénommée Jotna.

Tenant compte des évènements qui ont marqué l’espace politique récemment, ainsi que les mutations en cours au sein de la dite coalition, le secrétariat politique national de la plateforme a décidé de cesser toute activité dans la coalition Jotna à compter de ce lundi 09 Novembre 2020», informent Cheikh Tidiane Dièye et ses camarades.

Pape Alassane Mboup-Senegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici