Accueil Actualités Atepa,Aby Ndour : Les avances faites de Pierres

Atepa,Aby Ndour : Les avances faites de Pierres

Atepa

Sénégal7 qui ne déroge jamais à la règle d’informer juste et vrai s’intéresse au millimètre près à ce qu’il est convenu d’appeler la nouvelle affaire Atepa-Aby Ndour. Une affaire foncière qui aura connu beaucoup de péripéties et qui a fini d’échouer sur des avances  on ne peut plus mondaines. Les Sénégalais révulsés pas une telle adversité continuent de se poser des questions légitimes sur cette nouvelle affaire qui suscite à la fois interrogation et consternation.

S’il est avéré dans une traduction littérale que « la femme est le ciel de l’homme », entendez en Ouolof (djiguen assamanou gor),un tube qui fait toujours fureur qu’Aby Ndour a gratifié à ses fans il y a de cela quelques années auparavant, il n’en demeure pas moins vrai que le litige foncier qui oppose cette dernière au célèbre architecte international relève d’autres affaires.

Et c’est bien Aby Ndour qui vend la mèche dans une vidéo postée sur Facebook. Senegal7 n’aura fait qu’analyser dans le fond cette affaire qui n’est pas des moindres et qui révulse au plus haut niveau nos compatriotes.

Dans son poste Aby Ndour crève l’abcès et le vide de sa substance. « je n’aime que Dieu et son prophète Mohameth (PSL).

Certes, je suis dans des difficultés  mais j’ai pas de solution à cause notamment de la préservation de ma dignité ». Et la compositrice du tube (Djiguene assamanou gor) de préciser qu’une parcelle de terre se situant sur la corniche entre l’ambassade du Mali et KFC qu’elle a louée en 2009 et qu’elle n’a jamais eu l’occasion de valoriser va lui poser  autant de problèmes que de solutions.

Elle dit avoir décaissé 1.400.000 FCFA pour louer ce lopin de terre mais contre toute attente, la marie du Point E y a mis un terme arguant que cette parcelle relevait désormais de ses compétences.

Mais en acceptant cette nouvelle donne, Aby finit par obtenir l’autorisation de cette municipalité dirigée à l’époque par Dr Malick Diop. C’était entre 2009 et 2011.

Mais ses déboires ne vont pas encore s’estomper  à cause non seulement des clivages énormes entre la mairie du Point E, l’Agéroute et la préfecture à cette époque, mais aussi et surtout, la Dscos va lui servir une sommation.

Ainsi, après une enquête rondement menée, cette division de la gendarmerie en charge de la surveillance de l’occupation des terres va procéder à la levée de la sommation.

Mais le plus cocasse dans cette affaire, c’est le fait qu’Aby Ndour apprenne aux Sénégalais dans son post que l’architecte Pierre Atepa Goudiaby lui ait promis monts et merveilles pour lui céder ce lopin de terre avec tout ce que cela comporte comme avantages avec à la clé, des avances en bonne et dû forme.

Ce qui nous ramène à dire que les avances faites de pierres continuent de faire débat dans un Sénégal où la bombe foncière menace d’exploser sur le plan national.

Assane SEYE-Senegal7

 

9 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici