L'Actualité en Temps Réel

Audition de Pape Alé, ce vendredi : La Cap appelle à une grande mobilisation

Les journalistes appellent à une grande mobilisation devant le tribunal de Dakar, à l’appel de la Coordination des Associations de presse, pour soutenir Pape Alé Niang. Le journaliste arrêté depuis le 6 novembre, doit faire face ce vendredi, au juge du deuxième cabinet, Mamadou Seck.
La coordination des Associations de Presse exige sa libération et compte durcir la lutte, si Pape Alé Niang n’est pas libéré, aujourd’hui.

« Nous appelons tous les journalistes, techniciens, acteurs des médias, à venir massivement au tribunal de Dakar, pour soutenir Pape Alé Niang et montrer aux autorités politiques et judiciaires que nous sommes déterminés à mener la lutte. Surtout aussi, exiger la libération de notre confrère, arrêté dans l’exercice de ses fonctions notamment le délit de presse.
Un recul pour un pays démocratique. Nous pensons qu’après l’audition, ses avocats vont introduite une demande de mise en liberté provisoire. Nous espérons que le procureur ne va s y opposer et que le juge va lui accorder la liberté pour qu’il rentre chez lui, et continuer son travail. Si tel n’est pas le cas, à partir de lundi, nous allons démarrer notre 3e plan d’action qui va plus corser avec des actions conventionnelles et non-conventionnelles », a laissé entendre l’un des membres de la Cap, Ibrahima Lissa Faye.

Pour rappel, le journaliste d’investigation Pape Alé Niang est incarcéré à la prison de Sébikotane, est poursuivi pour divulgation de documents militaires sans autorisation de la hiérarchie de nature à nuire à la défense nationale, appel à la subversion, recel et diffusion de documents administratifs estampillés secret et propagation de fausses nouvelles.

A LIRE AUSSI : PAPE ALÉ NIANG DEPUIS SA CELLULE : « MON ÉTAT DE SANTÉ NE ME PERMET PLUS DE RECEVOIR DE VISITE »

Senegal7