L'Actualité en Temps Réel

Audition : Sonko zappe le Procureur, rejette le test ADN et parle de falsifications de PV

Senegal7 qui va toujours au fond des choses continue de creuser pour avoir de quoi mettre à la disposition des sénégalais relativement à l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko .D’abord l’interrogatoire du leader de Pastef n’a duré que 35 minutes environ.

C’est le temps qu’ont pris les questions-réponses avec le Doyen des juges d’instruction et ses avocats. Pour ce qui est du substitut du Procureur, Ousmane Sonko l’a royalement ignoré. Il a refusé de répondre à ses questions, l’accusant de faire partie du complot.

En fait, tout le débat a tourné sur ça. L’audition ayant démarré vers 12 heures et quelques, le maire de Ziguinchor s’est épanché sur l’affaire, non sur la question du viol proprement dit,A la question de de savoir s’il reconnait les faits de viol, il a carrément dégagé en touche, en faisant savoir au juge qu’il ne connaissait pas ces faits dont il parle .

Car, indique le président de Pastef, pour répondre par Oui ou par Non, il faut que ces faits existent. Aux questions du Doyen des juges de savoir s’il connait Adji Sarr ou encore s’il est allé au salon Sweet Beauty, Ousmane Sonko a servi des réponses lapidaires.

Sur toutes les questions portant sur le viol présumé, le maire de Ziguinchor ne lui a servi aucune réponse. C’est ainsi que le juge Maham Diallo lui a alors proposé de faire le test ADN afin de comparer le sperme retrouvé sur Adji Sarr, mais à cette interpellation aussi, Sonko a refusé catégoriquement.

Par ailleurs, s’agissant des procès verbaux, le leader de Pastef a juré qu’ils ont été falsifiés et qu’il ne s’agit pas des mêmes que ceux qu’avaient fait le Capitaine Touré. Maham Diallo termine alors après moult questions sur le dossier, sans rien avoir de concret sinon les dénégations du maire de Ziguinchor qui dit encore une fois ignorer ces faits.Le tout dans une bonne ambiance. Car, tout le monde a été fair-play.

Assane SEYE-Senegal7