Accueil Actualités Aux noms d’Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et Madické Niang, je...

Aux noms d’Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et Madické Niang, je vous félicite monsieur le Président !

Publicité 3

Le Conseil constitutionnel vient de valider les résultats définitifs de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Le candidat de Bénno Bokk Yaakaar, monsieur Macky Sall est déclaré vainqueur dès le premier tour, avec 58, 27%. Il est suivi par Idrissa Seck 20, 57%, d’Ousmane Sonko 15, 67%, d’Issa Sall 4,07% et de Madické Niang, qui ferme la marche avec 1, 48%. Les quatre adversaires de Macky Sall totalisent 41, 73 %, beaucoup moins que les 58,27% obtenu par le président sortant.

Suite à la publication des résultats le consacrant président de la république du Sénégal, M. Macky Sall a fait une déclaration de haute portée, appelant ainsi les fils du pays à un dialogue inclusif pour l’intérêt supérieur de la nation. Au-delà de la classe politique en activité, l’appel du président Sall s’adresse également à ses deux prédécesseurs, Abdou Diouf et Me Abdoulaye Wade, dont l’expérience et l’expertise pourraient encore servir notre jeune nation.

Tous les Sénégalais doués de raison, ont unanimement salué l’appel du chef de l’Etat et ont souhaité que la classe politique puisse reprendre ses esprits en acceptant la main tendue du Président de la république. Assurément, le Sénégal est malade de son opposition, immature et de posture crypto-personnelle. Elle a perdu les législatives de 2017 et la présidentielle de 2019 à cause de son radicalisme et de sa rigidité, que rien n’explique. Elle pensait-naïvement- qu’en fabriquant des fakes news pour ternir l’image du président Macky Sall et son entourage, elle arriverait à embarquer la majorité des Sénégalais dans un élan de vote-sanction, oubliant que le bilan du président sortant était une réalité palpable et visible, jusque dans les coins les plus reculés du Sénégal.

Publicité
Publicité

Au soir de la proclamation des résultats définitifs par l’instance compétente, l’on s’attendait à ce que la bande des “4” décrochent leurs téléphones respectifs pour appeler le président Macky Sall et le féliciter. A la suite de son appel de haute facture, désormais inscrit dans le livre d’or de la démocratie sénégalaise, les Sénégalais vous attendaient au rendez-vous du fair play et de l’élégance républicaine.

A l’arrivée, le peuple constate, en le condamnant, que vous n’êtes pas à la hauteur de la tâche. Jamais, notre pays n’a eu une opposition aussi “incompétente”, pour paraphraser notre sœur Ndéla Madior Diouf. Etre opposant en Afrique, n’est point une posture de sinécure. Il s’agit d’accepter d’être un éclaireur clairvoyant et un politicien, à la fois ferme et souple.

Votre incohérence a jalonné les vociférations à l’encontre du processus électoral. Trois fichiers, bureaux fictifs, parrainage piégé, etc. Des assertions vite démenties par un scrutin libre, démocratique, transparent et même exemplaire, selon les termes des observateurs nationaux, régionaux et internationaux. Tous les Sénégalais ont constaté que depuis belle lurette, notre pays n’a pas connu un scrutin aussi parfait, tant dans son organisation que dans son déroulement !

En votant massivement pour Macky Sall, les Sénégalais ont voulu vous adresser le message suivant : Essayez de nous convaincre par la pertinence de vos propositions plutôt que par l’impertinence de vos critiques à l’endroit du président de la république. C’est en décodant ce message du peuple, que je me suis permis de présenter, à vos noms, grades, titres et rangs, les félicitations légitimes à celui qui incarne la victoire du peuple, acquise de haute lutte, le soir du 24 février 2019.

Mamadou Bamba NDIAYE

Ancien ministre des Affaires religieuses

Abonnez-vous pour regarder plus de vidéos


Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × deux =