Accueil Actualités Avec une Task force de 30 bagarreurs pour le défendre...

Avec une Task force de 30 bagarreurs pour le défendre : Macky exclut Bby !

Le ton est donné et le coup de semonce aussi .Le Président Macky Sall a décidé de ne plus se laisser faire par une opposition qui le tourne en dérision. Les enjeux politiques qui se profilent à l’horizon 2024 sont énormes, et la nomination de Idrissa Seck, est venue se rajouter à la couche d’un landerneau politique national en pleine ébullition. Mais dans cette atmosphère troublante, le Président Sall écarte de facto tous ses alliés y compris le dernier venu. De quoi retourne un tel revirement ?

Pour faire face à l’opposition et l’empêcher de facto de tourner en rond, le Président de l’Alliance pour la République(Apr)  a décidé d’adopter la loi du talion qui consiste à y aller avec dent pour dent  et œil pour œil.

Pour ce faire, le Premier Sénégalais a mis en place une Task Force de 30 personnalités dont le ministre en charge du Suivi du Plan Sénégal Emergent (PSE),Abdou Karim Fofana, de Zahra Iyane Thiam en charge de la microfinance, de l’Economie Sociale et de la Solidarité, du Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’Extérieur, Moise Sarr; du ministre de l’Urbanisme,Abdoulaye Sow et du Secrétaire d’Etat  chargé de la promotion des Droits humains et de la Bonne Gouvernance, Mamadou Salif Sow ; du ministre de la jeunesse, Néné Fatoumata Tall, du ministre du Développement Communautaire, Samba Ndiobène Ka, du DG du Cosec, Mamadou Dione et des députés Abdou Mbow, Sira Ndiaye, Aminata Guèye,entre autres.

Ces 30 personnalités  toutes issues de l’Alliance pour la République (Apr) sont identifiées comme des bagarreurs hors norme,susceptibles de faire face à l’opposition et de ne lui concéder aucun répit dans le cadre de la récurrence de ses attaques contre le Macky.

Mais le grand hic décelé dans cette affaire, c’est que tous les alliés dont Moustapha Niasse,président de l’Assemblée Nationale, Aminata Mbengue Ndiaye,Présiente du HCCT, Idrissa Seck,Président du Cese et Cie, n’ont pas du tout été associés à la défense du Chef de l’Etat. Ce revirement est-il la conséquence d’une prise de conscience politique ou y aurait -t-il des zones d’ombre engendrées par les dernières mutations relatives à la promotion des derniers alliés ?

Dans tous les cas de figure, Macky semble ne plus faire confiance à ses alliés. Et ces 30 « bodyguards » apéristes qu’il  a mis en place démontrent à suffisance qu’il y a anguille sous roche !

Assane SEYE- Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici