L'Actualité en Temps Réel

Baisse du coût de la vie : Quand le Gouvernement s’avoue impuissant !

La hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité qui accablent aujourd’hui les sénégalais résultent de plusieurs facteurs conjoncturelles mais aussi structurelles.

S’il est vrai que la  déferlante de la pandémie à Covid-19 continue de jouer sa partition, il n’en demeure pas moins vrai que les  « éléphants blancs » du pouvoir de Macky à l’origine de levées de fonds jamais vues dans l’histoire de finances de notre pays et le train de vie dispendieux de l’Etat sont autant de facteurs qui expliqueraient ce coût exorbitant de la vie sur nos compatriotes.

Et le plus cocasse est qu’au moment où les Sénégalais s’attendaient à une baisse drastique  des prix des denrées de première nécessité, le gouvernement s’avoue impuissant en annonçant ce qu’il appelle trivialement des mesures fortes. C’est à dire faire en sorte que les prix actuels des denrées ne puissent plus connaitre de hausse, et le renoncement d’une ardoise de 47 milliards sur les taxes des produits de base.

Et ce, au moment où nos compatriotes n’en peuvent plus et ne se reconnaissent plus du slogan fétiche de « Yonou Yokouté » transformé en « Yonou Yakheté ».Le budget de la présidence de la République réduite à moitié peut à lui seul alléger la cherté de la vie.Idem les institutions budgétaires telles que la Cese  et le Hcct qui ne servent apparemment à rien aux Sénégalais car ce sont des organes consultatifs.

L’émergence qui a été tant rabâchée finit en eau de boudin face aux Sénégalais qui tirent le diable par la queue. Quand le Gouvernement s’avoue impuissant pour la baisse des prix des denrées de première nécessité, cela voudrait dire que les dés sont pipés pour le pays de la teranga. Désormais, c’est aux sénégalais d’en tirer les conséquences sur le plan politique ou  continuer d’en pâtir sans l’aide de personne au monde.

Assane SEYE-Senegal7