Blocage de l’aide à la presse suite à la marche 03 Mai: La Cap promet de passer à la vitesse supérieure

0

En marge de la journée mondiale de la liberté de la presse, les hommes de médias ont marché pour la survie du secteur. Réponse du berger à la bergère, l’Etat du Sénégal apporte sa réplique par un  blocage de l’aide à la presse. Un acte qui a fait sortir la Coordination des associations de presse (Cap) de ses gongs.

«Depuis la marche à l’issue de laquelle le mémorandum a été remis aux autorités, il n’y a eu aucune réaction. C’est un mépris total, malgré les promesses et les relances pour obtenir une date de démarrage des négociations. Pire, en guise de représailles, l’Etat a bloqué l’aide à la presse. Ni plus, ni moins ! Or, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, selon les autorités du ministère de la Culture et de la Communication, tout est déjà bouclé depuis mi-avril», se désole le cap. Avant de promettre : «La Cap réaffirme son engagement à aller jusqu’au bout de ce combat de principe et légitime pour toute une corporation. À cet effet, elle remet au goût du jour les 7 points de son mémorandum. Face au mépris des autorités et du ministère de la Communication, la Cap interpelle directement le chef de l’Etat et le Premier ministre. Elle  va dévoiler, lors d’une conférence de presse qui sera organisée dans les jours à venir, son deuxième plan d’actions. Aussi, appelle-t-elle, tous les acteurs des médias à la mobilisation et tient-elle à ce que ledit plan soit très inclusif et participatif».

Senegal7.com

Leave a comment