Accueil Actualités Bocage des réseaux sociaux le 24 février : L’Etat écarte l’idée...

Bocage des réseaux sociaux le 24 février : L’Etat écarte l’idée et garantit la transparence du scrutin

Le Gouvernement tient à rétablir la vérité sur les rumeurs de blocage des réseaux  sociaux , le jour du vote de la Présidentielle du 24 février 2019.

Le Gouvernement du Sénégal bat en brèche toute idée d’user de l’article 27 du Code des Communications électroniques pour bloquer les réseaux sociaux le jour du scrutin présidentiel. Le Gouvernement tient à rétablir la vérité sur les rumeurs de blocage distillé  par « ceux qui sont considérés  comme des sentinelles de la démocratie » et qui entretiennent l’idée que l’Etat se cache derrière un dispositif juridique pour brimer la liberté d’expression des citoyens à travers les réseaux sociaux. Selon le communiqué du Ministère, les mesures visées par le texte s’appliquent aux fournisseurs d’accès internet (FAI), c’est-à-dire aux opérateurs qui fournissent au public un service de communication électronique, notamment l’internet, rapporte DakarTimes. Cependant note le communiqué, les craintes concernant une intervention de l’ARTP pour faire pression sur les FAI restent plausibles, si les tendances de résultats sont données en ligne.

Assane SEYE-Senegal7