L'Actualité en Temps Réel

Bousculades  pour enterrer les morts  et  se faire vacciner : Ce décor macabre qui intrigue

Le Sénégal traverse des moments difficiles de son histoire en raison de la recrudescence du variant Delta qui est en train d’imprimer ses marques par un nombre exponentiel de cas positifs assorti d’un bilan macabre  quotidien sans précédent.

Mais le constat est qu’il y a de  longues files d’attente aussi bien au niveau des structures sanitaires que dans les cimetières. En effet pour la première fois, on fait le pied de grue pendant de longues heures pour enterrer les morts tellement le nombre est impressionnant.

Les Sénégalais qui n’ont jamais été habitués à enterrer des morts en faisant la queue dans des cimetières sont aujourd’hui dépassés par la montée du variant Delta dont la férocité dépasse l’entendement.  Dangereux précédent.

Ceux qui refusaient de croire en l’existence de la maladie à coronavirus sont au premier plan pour se faire vacciner. Un revirement qui dénote de la gravité de la situation.

 

De mal en pis…

 

Le bilan de la pandémie de COVID-19, continue de s’alourdir au Sénégal, où l’on recense désormais 618 cas confirmés et 14 décès liés au virus ce mardi. Il s’agit d’une hausse de 642 infections et de 14 morts en moins de 24 heures. Ce qui porte à 1300 le total des décès dus à la Covid-19,depuis son apparition au Sénégal, le 02 mars 2020.

Aussi, au niveau  des structures sanitaires, les plus récalcitrants s’agissant de se faire vacciner au tout début de la pandémie sont aujourd’hui au premier plan pour se faire vacciner. Il faudra donc de longues queues pour enterrer ses morts ou pour se faire vacciner. La situation de la pandémie est plus que catastrophique dans notre pays au moment où nous mettions sous presse.

 

Assane SEYE-Senegal7