Accueil Actualités Brésil: les patrons inquiets de la politique environnementale de Jair Bolsonaro

Brésil: les patrons inquiets de la politique environnementale de Jair Bolsonaro

2019 08 23t160216z 194711916 Rc1792675f50 Rtrmadp 3 Brazil Politics 0

En pleine polémique internationale sur les feux dans la forêt amazonienne, les patrons brésiliens expriment leur inquiétude de voir la politique environnementale de Jair Bolsonaro mettre en péril l’économie du Brésil, alors que le président français a menacé de ne pas ratifier l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur dont fait partie le pays latino-américain.

Les plus grandes entreprises du Brésil appellent Jair Bolsonaro à préserver la forêt d’Amazonie, dans un communiqué. Les filiales brésiliennes de Coca Cola, Nestlé, Anglo American, Siemens, Michelin, mais aussi les géants brésiliens de la bière Ambev, du pétrole Petrobras, ou des mines Vale – une compagnie qui a pourtant causé une catastrophe environnementale il y a peu au Brésil -, se disent « préoccupées » par les conséquences de la politique environnementale de Jair Bolsonaro sur l’activité du pays. Ces multinationales pèsent 45% du PIB brésilien et elles ont tout intérêt à une ouverture réciproque de l’Europe et du Brésil à leurs produits. Ouverture menacée par le veto de l’Irlande et désormais par l’avertissement de la France.

Le lobby agricole brésilien, lui, ne s’est pas exprimé, il a soutenu l’élection de Jair Bolsonaro, mais il serait aussi très pénalisé, souligne l’économiste Gabriel Gimenez-Roche, si l’Europe n’ouvrait pas plus largement son marché au soja, au bœuf et à l’éthanol brésiliens. Sachant que les États-Unis, auxquels le président brésilien semble préférer s’allier, sont concurrents du Brésil sur tous ces produits.

SENEGAL7/Rfi