Burkina Faso : Blaise Compaoré revient sur les lieux du « crime »

Huit ans après avoir été chassé du Burkina Faso par une insurrection populaire, l’ancien Président Blaise Compaoré a foulé le sol du pays des « hommes intègres » ce 07 juillet 2022. Un retour provoqué par le lieutenant colonel Damiba, l’actuel chef de la junte au pouvoir. Au nom de la réconciliation national, Blaise compaoré revient sur les lieux du « crime » où il a trahi et assassiné Thomas Sankara. Un crime qui a poussé la justice à le condamner à perpétuité. Une peine qu’il risque de ne pas purger même si des voix s’élèvent pour exiger l’application de la justice, « c’est un scénario pitoyable auquel nous sommes en train d’assister, qui remet en cause tout ce qu’on a construit depuis huit ans pour faire ne sorte que l’État de droit prenne racine au Burkina Faso. Désormais, la justice est discréditée. La réconciliation ne se décrète pas, elle ne s’impose pas », a déclaré, sur Rfi, Souleymane Ouédraogo, membre de la coordination nationale du Balai citoyen. « Cette rencontre n’entrave pas les poursuites judiciaires engagées contre certains », a rassuré sans convaincre la Présidence Burkinabé. Blaise Compaoré aurait, en tout cas, toutes les garanties avant de fouler le sol burkinabé. Une thèse confortée par les autorités ivoiriennes qui soutiennent avoir obtenu tous les gages d’assurance que Blaise Compaoré ne risquerait pas l’emprisonnement.

 

M. TINE-Senegal7