Accueil Actualités Cap-Skirring: Le Ministre du Tourisme, Alioune Sarr déclaré persona non grata

Cap-Skirring: Le Ministre du Tourisme, Alioune Sarr déclaré persona non grata

Tourisme

Les acteurs du tourisme et bon nombre des habitants de la station balnéaire de cap-skirring sont très en colère contre le ministre du tourisme et des transports aériens selon des sources signent de foi. Alioune Sarr pourrait être accueilli par les brassards rouges dans cette localité.

Les mêmes sources ont déclaré que le ministre du Tourisme et des Transports aériens sera persona non grata dans ce bastion touristique.

L’on d’eux explique, «vous conviendrez avec moi que notre zone n’a pas eu de développement touristique comme le souhaitait le chef de l’Etat.

Depuis son arrivée à la tête de ce Ministère, Alioune Sarr n’a développé aucune stratégie pour le tourisme dans notre zone. Ce qui note encore une fois de plus, le manque de considération du Ministre du Tourisme et des Transports aériens vis à vis de la Casamance.

On regorge des possibilités et des qualités pour une offre touristique de qualité. Aucun plan de développement, ni une bonne visibilité encore moins une bonne exploitation pour la commercialisation de notre destination.

Cette situation est inacceptable. Aucune politique de promotion touristique n’est envisagée par la tutelle. Au contraire, la situation s’est empirée. Tous nos espoirs se sont transformés en cauchemars», s’est offusqué Abdoulaye Badji, professionnel du tourisme.

«Nous sommes des acteurs du tourisme, mais le problème du développement touristique de Cap-skirring est une question populaire et publique.

L’économie de cap-skirring est basée sur le tourisme, c’est pourquoi les populations n’arrivent pas à comprendre ce manque de volonté manifeste du ministre du Tourisme Alioune Sarr pour la promotion du tourisme au Cap Skirring.

A chaque fois, ce sont des promesses mais jamais de réalisation. C’est la raison pour laquelle nous sommes en train de s’organiser pour l’accueillir avec des brassards rouges», s’est indigné un opérateur touristique sous le couvert de l’anonymat.

«Dans la même lancée, nous avons côtoyé des hôteliers et gérants de campements pour tirer un bilan de la saison touristique précédente malgré la Covid-19. Nous avons passé une saison morte.

La destination Cap-Skiring n’est plus comme auparavant, ont reçoit moins de clients que les années 80 et 90. Ceci peut s’expliquer par un manque de promotion. Et en plus, de la cherté de la destination (près de 850 euros), si le Sénégal ne chance pas cette situation, le Cap skirring va perdre dans l’avenir tous ses clients.

La Covid-19 est venue au moment où la saison ne semble même pas bien. Cette situation à empiré les choses», ont justifié des professionnels du secteur qui croient toujours au tourisme comme le principal levier pour le développement économique de la Casamance.

Cependant, ils sont d’avis qu’«aucune volonté politique n’a été exprimée par l’actuel ministre du Tourisme et des Transports aériens pour corriger les insuffisances du passé afin de mieux rendre la région plus attractive aux visiteurs.

« Comment peut-on croire que l’inspectrice régionale du tourisme du sud, qui administre la région de Ziguinchor, Sedhiou et Kolda n’a même pas de moto, ni de voiture. Cette dernière qui a fini de montrer ses limites» ? S’est interrogé un bonhomme qui s’active dans le secteur.

A l’en croire : « avec ça, ils veulent nous faire croire qu’ils veulent le développement du tourisme de la Casamance. A l’époque, l’inspecteur qui était là, un homme qui connait bien le secteur du tourisme avait au moins un véhicule, maintenant le service ne dispose même pas de voiture. Ce qui montre encore le manque de considération de ce ministre vis à vis de ces régions du sud».

Quoi qu’il en soit, le ministre Alioune Sarr fera face aux acteurs du tourisme au Cap dés son arrivée. Car, il se rendra dans la station balnéaire ce vendredi et dans les îles de la zone. Le ministre doit s’attendre à des multiples questions venant des acteurs très en verve contre lui.

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici