Célébration des 7 et 8 mars : « Tala tay Nder » et femme Sénégalaise à l’honneur

0

Talatay nder ou la restauration de la dignité de la femme Sénégalaise
L’histoire des femmes de Nder qui, un mardi du mois de novembre 1819, se sacrifièrent collectivement pour ne pas tomber entre les mains d’esclavagistes maures reste indélébile dans la mémoire des annales historiques du Sénégal. A cette époque, le Walo constituait une province prospère située à l’embouchure du fleuve Sénégal. A la vue des troupes de maures qui venaient les attaquer, elles s’entassèrent dans une case principale. Mbarka Dia ferma la porte. D’un geste précis, elle enflamma une torche et sans même un tremblement, la lança contre l’une des façades de branchages. Aussitôt jaillit un immense brasier. A l’intérieur de la case, les femmes enlacées, serrées les unes contre les autres, entonnèrent, comme pour se donner un dernier sursaut de courage, des berceuses et de vieux refrains qui depuis leur enfance avaient rythmé leurs activités. Elle s’étaient ainsi données la mort pour ne pas tomber entre les mains de l’ennemi. Vaillantes, pétries de dignité et déterminées à ne pas se laisser abuser, ces vaillantes femmes du Walo ont imprimé leur marque à la femme sénégalaise dépeinte comme une femme de dignité,de valeur et de courage à toute épreuve.
Célébration de la femme sénégalaise
La célébration de la journée internationale de la femme qui leur est dédiée a consacré à la femme sénégalaise une place de choix par leur capacité à promouvoir le monde. 2020 sera une année charnière dans la promotion de l’égalité des sexes dans le monde, puisque la communauté internationale évaluera à ce moment-là les progrès réalisés en faveur des droits des femmes depuis l’adoption du Programme d’action de Beijing. Elle marquera plusieurs autres temps forts du mouvement pour l’égalité des sexes : un cap quinquennal dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), le 20e anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU sur les femmes, la paix et la sécurité, et le 10e anniversaire de la création d’ONU Femmes. Le Sénégal rend ainsi hommage à ses vaillantes femmes opprimées, battues, inféodées, tuées et sacrifiées sous l’autel de la méchanceté et de l’irresponsabilité. Ces braves femmes violentées, brimées, harcelées, renvoyées ,humiliées et abandonnées sans qu’elles ne se départissent de leur rôle capital au sein de la société sénégalaise. Le pays de la teranga rend hommage à ses femmes qui tiennent les rênes du foyer, qui éduquent religieusement les enfants, qui se procurent du bois mort en brousse, qui travaillent dans les bureaux, les champs, les hautes instances décisionnelles, qui sont nommées ministres, Directrices Générales, cheffes d’entreprise, ménagères, infirmières, policières, avocates, bref; ces femmes accomplies sans qui le monde n’aurait point de sens. Gloire à elles à leur dévouement pour un Sénégal de prospérité et de bonheur en ce 8 mars 2020.
Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment