Accueil Actualités CENA et constitutionnel: Sept membres sur 19 frappés par la fin de...

CENA et constitutionnel: Sept membres sur 19 frappés par la fin de leur mandat

Le Sénégal s’achemine vers une période cruciale dans son processus électoral. En effet, courant décembre, le Conseil constitutionnel doit contrôler la validité des parrainages des 137 candidats qui ont retiré leurs fiches puis celle des candidatures elles-mêmes. Une mission qui s’annonce difficile vu que les institutions chargées de la supervision de tout ce processus ont, en leur sein, des membres dont le mandat a expiré. C’est le cas au Conseil constitutionnel où, sur les sept membres, deux ont vu leur mandat expirer. Ce qui fait, sans le quorum, il sera difficile à l’institution de délibérer dans les règles requises.
Un autre organe de supervision et de contrôle des opérations électorales, lui-même, atteint par la «maladie» des fins de mandat, c’est la Commission électorale nationale autonome (Cena) que dirige Doudou Ndir. Au niveau de cet organe essentiel dans le processus, cinq membres sur douze ont terminé leur mandat et attendent leur remplacement.
Deux situations qui risquent de constituer de nouveaux arguments pour l’opposition. Jusque récemment, elle exigeait l’accès au fichier électoral. Ce qui est fait depuis la semaine dernière, les services du ministère de l’Intérieur l’ayant intégralement mis en ligne. Mais, avec les effectifs incomplets de ces deux institutions indispensables dans le processus, c’est reparti pour de chaudes empoignades surtout que le cas Karim devra être, inéluctablement, vidé par le Conseil constitutionnel. Avec ou sans l’intégralité de ses membres ? Seul Macky qui détient le pouvoir de nomination pourra en juger.
senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici