Accueil Religion Cérémonie officielle du magal de Serigne Abdou Khadre MBACKE

Cérémonie officielle du magal de Serigne Abdou Khadre MBACKE

La journée de prière à la mémoire de Cheikh Abdoul Khadre MBACKE quatrième khalife Général des mourides a été célébrée le 31 décembre 2008 soit le 3 Muharram 1430.H

cette édition a été marquée par la présence à la cérémonie officielle du Khalif Général des Mourides Cheikh Mouhamadou Lamine Bara MBACKE. accueilli par Serigne sidy Serigne Cheikh Basssirou et et membres de la famille de Cheikh Abdoul Khadre.

Serigne Mouhamadou Lamine Bara a trouvé sur place les membres de la famille Serigne Touba et plusieurs membres de la famille de Cheikh Abdoul Khadre aux côtés de serigne Cheikh Mbacké actuel Khalif de Cheikh Abdou Khadre.

Aux côtés du commandement territorial sous la conduite du gouverneur de Diourbel, le gouvernement était représenté par une délégation conduite par le ministre de la justice maitre Madické niang accompagné de membres du gouvernement pour délivrer à serigne cheikh le message du président de la république.

C’est Serigne Bassirou Bousso qui parlera au nom de la famille et des disciples pour faire part à tous les acteurs impliqués dans la bonne marche de l’évènement sous la houlette de Serigne Sidy ibn serigne Serige Abdou khadre coordonnateur du Magal. Serigne Moustapha Abdoul khadre au nom de serigne cheikh souhaitera la beinvenue au Khalife Général des Mourides Cheikh Mouhamadou Lamine Bara MBACKE ainsi qu’à toutes les autorités présentes.Il a rappelé les liens particuliers qui unissaient l’actuel khalife à cheikh Abdoul khadre Mbacké.

Au nom d khalife serigne abdou fattah a fait part à l’assistance de la présence du khalife qui s’explique par sa position en tant que khalife de serigne touba et a fait part à sses remerciements à la famille de serigne Abdou khadre. Serigne cheikh a rappelé son engagement et son attachement au khalife avec toute la famille de serigne Abdou khadre avant de s’adresser aux disciples à qui il a rappelé les principes du mouridisme et une conformité aux recommandations de serigne Touba tout en fuyant ses interdits.