«Cette dictature rampante est arrivée à un extrémisme inquiétant !», dixit Barthélemy Dias

Barthélémy Dias avait été annoncé parmi les responsables de Yewwi Askan Wi qui ont été interpellés par la police. Faux ! Le maire de Dakar, est bel et bien chez lui.

Cependant les forces de l’ordre sont présentes aux alentours de son domicile, et l’empêchent de sortir.
«Je suis désolé de constater que cette dictature rampante est arrivée à un extrémisme inquiétant ! Des tirs nourris de la police et de la gendarmerie, directement sur mon domicile, sont totalement inacceptables. Cette volonté manifeste de vouloir défoncer ma porte d’entrée, accompagnés de nervis, pour m’arrêter, est un signe d’un Etat finissant, et je dénonce avec la dernière énergie l’irresponsabilité des forces de défense et de sécurité», a laissé entendre le maire de Dakar.

Par ailleurs, il en a profité pour «féliciter tous les militants, les sympathisants et les concitoyens épris de paix, de justice et de démocratie qui se sont mobilisés  pour défendre la démocratie sénégalaise».

Diaraf DIOUF Senegal7