Cheikh Niass ressuscite son père : « Le groupe Walf n’est pas un patrimoine à hériter »

0

L’adage selon lequel, tel père tel fils sied bien à Cheikh Niasse fils-ainé du défunt Sidy Lamine Niass. Avocat de formation, Cheikh Niass n’est pas un homme du sérail médiatique mais il compte contre vents et marées perpétuer la mémoire de son  défunt père en maintenant la flamme de Walf qui éclaire les sénégalais. Avec un discours direct et un ton candide, Cheikh sait de quoi est fait Walf nonobstant tous ceux qui travaillent à enterrer ce monument de la presse sénégalaise.

Le ton courtois, le visage juvénile et les idées percutantes, Me Cheikh Niass se fait l’avocat de son  défunt  père Sidy Lamine Niasse récemment rappelé par Dieu. Sur le Plateau de Walf-TV, Cheikh Niasse a parlé a indiqué à qui veut l’entendre que « le Groupe Walfadjri n’est pas un patrimoine à hériter ».Suffisant pour couper court aux rumeurs et manœuvres tendant à vendanger ce Groupe mythique de la presse sénégalaise. Selon  lui, le Groupe Walfadjri appartient au peuple sénégalais et ne saurait faire l’objet d’héritage de qui que ce soit. Déterminé à assurer l’intérim de Walf, le fils-ainé de Sidy Lamine Niasse  a indiqué qu’il ne veut point être le Pdg de Walf. « J’ai déjà donné le portrait-robot du futur successeur de mon père. Il y a trois critères : l’éthique, la compétence et le patriotisme. Donc un homme d’une grande éthique, compétent et qui aime son pays. Le futur Pdg sera quelqu’un de connu au Sénégal », éclaire-t-il. Et d’ajouter : « je veillerai au respect des principes toujours défendus par mon père. Que la ligne éditoriale dédiée aux masses soit respectée. C’est la philosophie du fondateur du groupe. Il est plus facile pour moi de pêcher que de trahir la mémoire de Sidy Lamine Niasse »,a-t-il ajouté. Selon ce dernier, certains voudraient qu’après son père, le Groupe Walf Fadjri rende l’âme…

Assane SEYE-Senegal7

Leave a comment