L'Actualité en Temps Réel

Cherté des denrées de première nécessité : Les mesures d’allègement prises par l’État

Macky Sall a tenu la réunion de concertation sur les actions de lutte contre la vie chère avec une vingtaine d’associations de consommateurs et des industriels. Un échange de 8 tours d’horloge au terme duquel le président de la République a décliné les priorités sur l’économie. Le président Macky Sall fixe « le cap d’une action efficace pour faire face à cette conjoncture difficile ».

Selon Le Quotidien, le paiement de la compensation due aux meuniers est la première mesure d’un lot de onze recommandations d’urgence. Les trois mesures suivantes sont aussi en lien directe avec la consommation des Sénégalais.

Ainsi, le ministère des Finances et du budget est chargé de payer une subvention sur le riz paddy. L’Etat va compenser de 30 FCFA le kg sur le prix au producteur et de 2 FCFA le kg au transformateur. Un Coût global de trois milliards 200 millions de francs Cfa endossé par le gouvernement sur « les frais liés à la tierce détention et certification ».

Le ministère des Finances et du budget doit, de même, suspendre les taxes sur les corps appliqués aux industries huilières locales. Macky Sall demanda à la Primature de tenir des négociations avec les gouvernements indien et/ou pakistanais sur les importations de riz brisé.

Senegal7