Chronique-Tabascovid : Après le mouton, le virus !

Le nouveau variant a eu le malin plaisir d’attendre que la célébration de la fête de Tabaski s’épuise pour au final  imprimer ses marques  aux sénégalais fétards.

Et la toute puissance publique  censée imposer des mesures de restriction fermes bien avant cette fête musulmane  n’avait apparemment pas le choix car après les tournées économiques du Chef de l’Etat à intérieur du pays, les sénégalais se sont tout simplement braqués.

Arguant que personne au monde ne pouvait les empêcher de célébrer cette fête musulmane. Du coup,les autorités étaient tombées dans leur propre piège mais également leurs compatriotes têtus jusqu’à la moelle épinière.  Et le méli-mélo était indescriptible.Fête du mouton,retrouvailles familliales,brassages ,bref, tout le monde était peinard néglogeant de facto le contexte sanitaire.

Mais après cette fête du mouton, le nouveau variant Delta s’est prestement déployé du mieux qu’il pouvait par un mode de contamination  rapide et un nombre de morts jamais vu dans l’histoire de notre pays.

Pour l’histoire,tout le monde a tort et personne n’a raison. Avec la Tabascovid,les sénégalais en paient à présent la note ou le sang du mouton versé.Dommage !

Assane SEYE-Senegal7