L'Actualité en Temps Réel

Cinématographie: la plupart des séries sénégalaises seraient dans l’illégalité

3

Les nouvelles séries sénégalaises continuent de faire parler d’elles. Après la sortie du président du Cnra, Jamra relance les hostilités sur le plan légal. L’Ong a fait siennes les révélations du patron du cinéma au Sénégal.

« La plupart des séries incriminées n’ont pas d’autorisation de tournage », révèle Hugues Diaz. Le directeur de la cinématographie précise qu’au terme de la loi numéro 2002-18 du 15 avril 2002, portant organisation des activités de production, d’exploitation, de promotion cinématographique et audiovisuelle, toute exploitation publique des produits qui en sont issus est subordonnée à l’obtention d’un visa d’exploitation. Ce qui n’est généralement pas le cas pour beaucoup de séries sénégalaises qui font fureur sur les réseaux sociaux.

« Le défaut de demande de tournage est une infraction passible d’un retrait du produit, voire d’une amende », alerte le directeur de la cinématographie.

A.K.C – Senegal7 

Afficher les commentaires(3)