Clarification du Cnra sur les accusations de Wallu Sénégal : Mamadou Lamine Diallo et ses camarades déchirent la lettre de l’organe de régulation

Le désaccord qu’il y a entre la coalition Wallu Sénégal et la Cnra persiste de plus en plus. Après la sortie de l’organe de régulation désavouant Mamadou Lamine Thiam, le mandataire national de la grande coalition Wallu Sénégal, qui l’a accusé d’avoir amputé une partie de son enregistrement diffusé le dimanche 10 juillet, la coalition a sorti un communiqué pour porter la réplique.

«En réponse à la lettre adressée au Président du CNRA, par le Mandataire National de notre coalition, la Grande Coalition Wallu Sénégal, le 12 juillet 2022, le CNRA, comme réponse, a préféré faire lire à la RTS un communiqué laconique le jeudi 14 juillet 2022 dans le journal de la campagne électorale».

Selon le texte, «cette forme de réponse du CNRA traduit l’embarras de l’institution ; en bonne administration, on répond par lettre à une lettre qui vous a été adressée, d’une part ». D’autre part, souligne la même source, « le CNRA a cherché de manière informelle à jeter le discrédit sur le Mandataire de notre coalition auprès de la RTS, pour ne pas reconnaître qu’il a lui-même amputé la déclaration de notre mandataire national Mamadou Lamine Thiam. Wallu Sénégal considère désormais que l’expression inter coalition Wallu Sénégal Yewwi Askan Wi ne sera plus amputée des déclarations de ses investis sur les listes».

Par ailleurs, poursuit le communiqué signé par Mamadou Lamine Diallo, «il vous est demandé d’instruire le ministère de l’intérieur que les déclarations des candidats ne sont pas nécessairement des réunions électorales. Elles peuvent se faire dans des réunions électorales, comme dans les studios de la RTS ou partout ailleurs sur le territoire national, tel que prévu par la loi».