Combats en Casamance : Plus de 6000 réfugiés et déplacés en Gambie

L’armée sénégalaise a annoncé avoir lancé le 13 mars une opération contre des rebelles de Casamance, séparée du nord du Sénégal par la Gambie. “L’objectif principal est de démanteler les bases” du chef militaire rebelle Salif Sadio, situées le long de la frontière nord avec la Gambie, a expliqué l’armée.

Les personnes fuyant les violences et recensées depuis le 13 mars sont au nombre de 6.350 dont 4.508 déplacés, a indiqué l’Agence nationale gambienne de gestion des crises, a indiqué Agence France-Presse. “A cause de la situation dans la région de Casamance, au Sénégal, la zone du Foni Kansala est devenue un refuge sûr aussi bien pour les réfugiés que pour les déplacés”. “Ces personnes ne peuvent plus rester dans leurs maisons à cause de la proximité des combats et de manière globale, des implications du conflit en cours”, ajoute la meme source.

Diaraf DIOUF Senegal7