Accueil Actualités Comment Kosmos a poussé Aliou Sall à créer Pétro-Tim Sénégal SAU ?

Comment Kosmos a poussé Aliou Sall à créer Pétro-Tim Sénégal SAU ?

Kosmos savait nettement les conditions dans lesquelles  les deux blocs de Kayar et Saint-Louis été acquis par Pétro-Tim. Mais comme il fallait contourner la manœuvre, ses avocats sommèrent Aliou Sall, frère du Président de la République de démissionner de Pétro-Tim avant l’achat des 60% à Timis Corporation.

L’implication du frère du Chef de l’Etat Macky Sall ne souffre d’aucun doute car il a su profiter de la position de pouvoir de son ainé pour se vautrer au cœur des transactions  pétrolières. Dans lm’ouvrage d’Ousmane Sonko à la page 154, l’auteur nous décrit comment Kosmos a manipulé le maire de Guédiawaye pour légitimer une transaction plus que douteuse. Seulement il serait judicieux de rappeler que dans sa volonté délibéré de dribbler les Sénégalais, Frank Timis avait bien indiqué qu’il a pris la licence de Pétro-Tim à environs deux millions, mais que ce n’est pas une transaction locale. Les deux sociétés sont enregistrées à l’étranger, elles ne peuvent pas payer de taxes. Cette explication de l’homme d’affaire Frank Timis dénote d’abord du manque de respect qu’il a vis –vis du Sénégal mais aussi sa naïveté consistant à croire qu’en abusant des dispositions de  notre Code pétrolier, les Sénégalais ne se rendraient pas compte de cette supercherie. Tenace  et averti, Ousmane Sonko a balayé d’un revers de mains  toutes ses affirmations  lui indiquant qu’au moment de la transaction, Pétro-Tim Limited, avait, conformément à la prescription de l’article 4-8é du CRPP (Contrat de Recherche et de Partage de Production), ouvert une représentation au Sénégal sous forme d’une société de droit  Sénégalais dénommée Pétro-Tim Sénégal SAU ,créée le 23 mai 2012 par Aliou Sall.Ce qui démontre à suffisance que ce dernier aura permis à Kosmos de bénéficier frauduleusement de l’achat des 60% à Timis Corporation étant entendu que cette dernière compagnie savait que les conditions dans lesquelles les deux blocs de Kayar et Saint-Louis été acquis et cédés à Timis Corporation étaient frauduleuses.

Assane SEYE-Senegal7