Accueil Actualités Conakry : Un jeune tué par balle, un véhicule civil attaqué par...

Conakry : Un jeune tué par balle, un véhicule civil attaqué par des manifestants

Des échauffourées (image d’archives) ont éclaté lundi à Cosa, dans la haute banlieue de Conakry, peu après l’auto-proclamation du candidat de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo à l’élection présidentielle du 18 octobre.

Fortement mobilisés dans les rues pour célébrer ‘’la victoire’’ de leur candidat, les partisans de l’UFDG se sont butés aux forces de l’ordre qui les ont empêchés, ouvrant ainsi des échauffourées entre les deux parties. C’est dans cette situation qu’un jeune manifestant aurait été atteint par balle.

La jeune victime aurait reçu une balle au niveau du ventre, alors qu’il manifestait pour célébrer la victoire de son candidat, Cellou Dalein Diallo qui venait de s’auto-proclamer..

Sur le chemin de l’évacuation de leur ami dans une clinique de la zone, des jeunes se sont attaqués à un véhicule civil.

« J’étais à bord d’un taxi-moto. L’action s’est passée juste avant qu’on arrive au carrefour du lycée Oumou Diaby. On a vu le véhicule rouler en haute vitesse pour échapper des jeunes qui étaient munis des cailloux et des bâtons. », témoigne Saïdou Diallo qui cherchait à regagner son domicile.

Pour sa part, Thierno Mamoudou Barry, habitant du quartier et témoin de l’incident dénonce le comportement des jeunes.

« Il y avait eu un blessé par balle que les jeunes transportaient dans une clinique du coin. C’est là qu’ils ont croisé ce véhicule qui n’avait rien à voir avec leur manifestation. J’ai vu un jeune arracher le téléphone du conducteur. Au début, ils ont encerclé la voiture et le conducteur a paniqué avant d décider de faire machine-arrière. Il est parti cogner un poteau qui est tombé sur la voiture. Il est ressorti de sa voiture pour se sauver la vie. », a-t-il indiqué, précisant que le jeune est mort par balle. « Donc, le conducteur n’a fait aucun mort ».

Après la fuite du chauffeur du véhicule, de jeunes mécaniciens se sont rués sur son engin pour le dépecer totalement.

A la clinique Dogomet de Bantounka dans Cosa, le reporter de Conakryinfos a vu un cadavre et deux autres blessés par balle dont une femme qui ont été atteinte alors qu’ils étaient de passe.

Senegal7 avec conakryinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici