Accueil Actualités Contrat d’affermage: Que mijote le ministère de l’Hydraulique pour contourner l’Armp ?

Contrat d’affermage: Que mijote le ministère de l’Hydraulique pour contourner l’Armp ?

Contrat d’affermage: Que mijote le ministère de l’Hydraulique pour contourner l’Armp ?
Il y a quelques jours, le dossier du contrat d’affermage de l’eau au Sénégal avait défrayé la chronique. Et après une série de dénonciations du processus d’attribution de ce marché à la société Suez, l’ARMP avait fini de suspendre l’attribution provisoire.

Selon le Groupe Société civile pour la transparence dans la gouvernance de l’eau, « des autorités du Ministère de l’Hydraulique, sont en ce omment entrain de préparer un holdup pour prendre une décision qui sera transmise à l’ARMP pour un non de non objection ».
Selon cette Ong, de concert avec le Forum social, « cette démarche qui se passe dans la précipitation et au moment où le gouvernement en cours a cessé tout engagement et tout contrat, en attendant le tout prochain gouvernement qui sera installé après la prestation de serment du Président nouvellement élu, cache mal les intentions inavouées du Ministère de tutelle dans ce dossier si important ».
Ces organisations soulignent qu’Aucune décision ou contrat ne devrait point être signé (e) dans cette période transitoire où le Président nouvellement élu n’a pas encore prêté serment, et au moment où la structure chargée des marchés publics a fait suspendre l’attribution provisoire de ce marché que quelqu’un a promis à SUEZ, vaille que vaille à une entreprise étrangère,informe Dakarmatin.
Ces organisations ne comprennent pas la précipitation et l’acharnement de certaines autorités à vouloir livrer ce marché à SUEZ, dans cette phase transitoire, à quelques jours de la prestation de serment du président élu. « De les toutes les façons, rien ni personne ne pourra livrer à SUEZ la « gaffe » notre BIEN COMMUN dans un processus aussi nébuleux et déjà décrié partout », s’exclament-t-elles dans un communiqué et signé par le Coordonnateur du Forum Social et du Conseil citoyen Droit à l’eau, Mignane Diouf.
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici