Accueil Actualités Contribution-Affaire Aminata Lo Dieng : n’est pas Homme d’État qui veut

Contribution-Affaire Aminata Lo Dieng : n’est pas Homme d’État qui veut

Le concept Homme d’État est un agrégat de conscience si fortement agglutiné que la personne qui l’incarne ne peut se mouvoir à l’absence du respect de l’Etat et de ses démembrements.

Ainsi un Homme d’État ,après avoir servi l’État dans le mystère le plus profond et les méandres les plus labyrinthiques ne doit jamais défier ou manquer de respect aux forces de défense et de sécurité, qui ,dans un élan salvateur et patriotique, protègent les citoyens que nous sommes et sécurise leurs biens.

Une leçon de sagesse qui m’a beaucoup marquée en tant jeune aspirant à devenir Homme d’État.
Un jour, c’était au grand théâtre, lors de la remise des diplômes de Master 2 (Promo 2016 -2017)des étudiants de la faculté des Sciences Juridiques et Politiques de L’UCAD, le DR Cheikh Tidiane Gadio ancien ministre des affaires étrangères du Sénégal de 2000 à 2009, alors qu’il était dans une salle de la dite édifice pour prendre des photos avec les étudiants très honorés par sa présence ,un gardien l’a, de manière arrogante demandé de sortir car il doit fermer la salle .

En vrai homme d’État Dr Cheikh tidiane Gadio s’est automatiquement levé pour sortir. En sortant ,Dr Gadio, pourtant accompagné par son garde rapproché, s’est approché du gardien et lui a gentiment et respectueusement rappelé » Est ce que vous savez que c’est moi qui ai négocié avec les chinois les accords qui ont permis la construction du Grand Théâtre »

Le gardien a honteusement baissé la tête et beaucoup regretté son acte et a dit avec respect  » Désolé monsieur le ministre, je ne savais pas, vous pouvez vous asseoir »
Cette situation m’a beaucoup appris et j’ai su qu’être Homme d’État c’est d’abord une question de comportement ,de respect et de lucidité dans toute les circonstances.

Ce que l’ancien ministre Aminta Lo Dieng a fait est inadmissible dans une République.
Enfin ,une question se pose et s’impose : devrons nous pas revoir les modalités et les conditionnalités des enquêtes de moralité et la «ministèrabilité »de certains?

Alioune Diaw

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici