L'Actualité en Temps Réel

Contribution-Monsieur le Ministre d’Etat Mahmoud Saleh: Cible d’attaques injustifiées

Monsieur le Ministre d’Etat Mahmoud Saleh, ancien Directeur de Cabinet du Président de la République, est la cible d’attaques injustifiées ces derniers temps, de la part d’individus, tapis dans l’ombre et constamment prêchant dans le désert. Ces thuriféraires d’une autre époque et aux intentions inavouées ne semblent jamais ébranler ce grand Monsieur, fidèle parmi les fidèles du Chef de l’Etat Macky Sall réitérant toujours son ancrage auprès de son Excellence, contre vents et marées.

 

C’est avec déférence, engagement et compétence que le Ministre d’Etat et ancien Directeur de Cabinet du Président de la République mène sa mission régalienne qui lui est confiée par son Excellence. Certes, être dans l’ombrage du Chef 15 ans durant et se voir prêter son oreille attentive confère parfois une subjectivité hors norme de la part et de l’opinion et de certains collaborateurs du Premier Sénégalais. Mais pour qui connait ce Monsieur sait qu’il n’est guère ébranlé par de telles considérations d’ordre contingent.

 

D’une loyauté irréprochable envers son Président, Monsieur Mahmoud Saleh rejoint l’Alliance pour la République (APR), par le biais de son parti sous le patronyme Nouveau Parti (NP) ; parti grâce auquel, rappelons-le, le récépissé a permis au candidat Macky Sall de retrouver son fauteuil de maire de Fatick sous la coalition Dekkal Ngor,  lors des élections locales de 2009.

 

Ce qui signifie que sa proximité avec le Président Macky Sall ne date pas d’aujourd’hui. Mais il faut d’abord connaitre l’homme et sa trajectoire légendaire pour se faire une idée de ses qualités intrinsèques qui l’ont mené dans l’ombrage du Premier Sénégalais.

 

Ancien Ministre Conseiller du Président Wade, Monsieur Saleh avait dirigé la scission au sein de l’URD de feu Djibo Ka à la période de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle de 2000, quand son ancien mentor à la dernière heure, déclarait son soutien à l’ancien Président Abdou Diouf. Plus tard, Monsieur Saleh, lors de la formation du premier gouvernement de Wade sous Moustapha Niasse,  déclina  l’un des 2 postes de Ministre qui revenait au parti qu’il dirigeait au profit de ses compagnons de parti.

 

Grand passionné de politique et Trotskyste dans l’âme, Monsieur Saleh soutient l’éclosion et l’accès aux richesses de la classe ouvrière et la marche de la démocratie. Il est fin politicien et est catalogué comme un génie dans la théorie et la pratique idéologiste trotskyste. Depuis le début, il est resté attaché à la vision politique du Président Macky Sall à qui il apporte un soutien indéfectible à la bonne marche du pays.

 

D’une bonhomie sans égale, Monsieur le Ministre d’Etat incarne une personnalité réservée et communique très rarement. Ce qui n’empêche pas qu’il soit constamment attaqué sur des articles de presse commandités généralement par des membres de son propre parti qui voient leurs intérêts personnels biaisés par sa présence au sein du dispositif de l’exécutif. Pourtant, l’homme ne daigne jamais répondre à ses détracteurs et mieux, il a toujours refusé à son équipe de répliquer aux attaques de ses pourfendeurs par presse interposée. Cela n’est guère son style! Et le connaissant, le jour ou il se décidera à répondre à ses détracteurs il le fera bien ouvertement et surtout sans gant.

 

Des articles de presses relatifs à l’affaire des passeports diplomatiques pour laquelle il est cité comme probable témoin ou une certaine affirmation d’une disgrâce auprès de son patron sont récemment utilises pour titiller et convoquer son image à l’autel du déversement public tellement que l’homme reste réservé et ce silence inquiète ses détracteurs.

De sources sures, Monsieur Saleh, Directeur de Cabinet du Président d’alors avait lui-même rédigé une plainte suite à la situation constatée de fraude sur les passeports diplomatiques. Quoi de plus normal s’il est prévu de l’entendre à ce sujet ? Pourquoi ce mépris ? Comment indexer une seule personne pour tous les maux d’un parti ? Cela apparait plus comme un acharnement indirect sur le grand patron du parti, Son excellence, Monsieur Macky Sall comme pour dire qu’il ne donne pas les directions lui-même. Cela est grave!

 

Disgrâce Du Président Sall sur la personne de Saleh ? Où ? Il est apparu que Monsieur Saleh a lui-même formulé la volonté de quitter son poste de Directeur de Cabinet du Président de la République et cela ses détracteurs le savent parfaitement mais travestir la vérité pour ternir l’image publique reste leur seule option dans leur perpétuelle tentative d’anéantissement.  D’ailleurs , cette volonté de Monsieur Saleh à quitter de son propre chef ce fauteuil de hautes responsabilités et de privilèges témoigne encore de sa docte manière à enseigner la grandeur dans ce Sénégal où nos politiques font des fixations sur des postes attrayants.

 

Un dirigeant de la trempe de Saleh à la droiture incommensurable et qui n’aurait jamais versé dans la corruption ou la gabegie conserve avec jalousie sa baraka face à ses détracteurs, qui au final tombent dans leur propre piège. Celui de la décrépitude et de la déchéance toute azimute.

Assane SEYE