Accueil Actualités Coronavirus au Sénégal : Le 1er « Mais » de la célébration de la...

Coronavirus au Sénégal : Le 1er « Mais » de la célébration de la fête du travail

senegal

C’est la première fois dans l’histoire syndicale du Sénégal que la fête du travail ne sera pas célébrée pour cause de coronavirus. Ce 1er « Mais » qui n’est pas une exception sénégalaise corrobore le caractère pandémique de cette maladie qui a particulièrement affecté tous les secteurs d’activité des travailleurs du monde. Et le pays de la teranga ne serait pas en reste.
La fête internationale du travail
est célébrée ce 1er Mai, un peu partout dans le monde. Instituée dans de nombreux pays à la suite de l’exaltant triomphe des travailleurs américains qui ont poussé les employeurs et autres gouvernants à revoir le temps de travail exigée aux ouvriers, la fête internationale du travail, célébrée chaque premier Mai est aussi l’occasion pour les travailleurs de partager avec les employeurs sur ce qui constitue l’essentiel de leurs difficultés. Au Sénégal, chaque année, les centrales syndicales organisent leurs manifestations avant d’être reçus par le Chef de l’Etat qu’elles vont présenter leurs cahiers de doléances. « Mais » cette année 2020, le cœur ne sera pas à la célébration même si de façon symbolique, l’évocation sera plus de mise que la manifestation du côté des travailleurs et du gouvernement. En effet dans l’histoire syndicale du Sénégal, cette fête des travailleurs devrait être célébrée mais elle coïncide d’avec un 1er « Mais » impulsé par la propagation du coronavirus. Du coup, les centrales syndicales qui devraient manifester et présenter leurs cahiers de doléances au Chef de l’Etat vont devoir respecter les consignes de prévention des autorités publiques interdisant les grands rassemblements. Source de contamination au covid-19.
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici