Accueil Actualités Coronavirus :Comment l’Afrique est affectée

Coronavirus :Comment l’Afrique est affectée

L’Afrique connaît une hausse des contaminations alors qu’en Asie, la propagation du virus Covid-19 est au plus bas en Chine et en Corée du Sud. La France rattrappe les mesures exceptionnelles d’autres pays européens, sans s’aligner sur l’Italie. Suivez en temps réel l’évolution de la pandémie de coronavirus.

? En Afrique, hausse des cas au Sénégal, en RDC, au Gabon et au Ghana

Quelque 117 cas de contamination ont été avérés et 2 personnes sont décédées, une femme de 89 ans au Maroc et un touriste allemand en Égypte. Les personnes contaminées arrivent souvent d’Europe et le continent africain apparaît comme le moins touché par la maladie,relate seneweb.

Au Sénégal, pays le plus touché d’Afrique de l’Ouest, cinq nouveaux cas ont été confirmés ce jeudi, ce qui porte à 10 le nombre de personnes atteintes dans le pays, dont deux ont été déclarées guéries. Dans la soirée, le président Macky Sall a exhorté les pays africains à combattre de concert le coronavirus pour éviter que le continent ne devienne le « nouveau foyer de la maladie ».

En République démocratique du Congo (RDC), un deuxième cas de Covid-19 a eté confirmé. Une réunion d’urgence sur le coronavirus s’est tenue ce jeudi 12 mars. Des décisions ont été prises par les autorités, mais les mesures annoncées ne semblent pas rassurer les Kinois.

Le Gabon et le Ghana ont annoncé jeudi leurs premiers cas confirmés de contamination au coronavirus, devenant ainsi les neuvième et dixième pays d’Afrique subsaharienne à recenser des cas positifs. Dans un communiqué, le gouvernement gabonais précise que le patient est un homme de 27 ans qui est revenu de France le 8 mars. Le ministère ghanéen de la Santé a annoncé de son côté que les deux cas confirmés étaient récemment revenus de Norvège et de Turquie.

En Tunisie, c’est la ruée vers l’ail pour se protéger du coronavirus.L’ail se fait rare sur les marchés tunisiens et son prix a triplé depuis le début du mois. Selon une croyance populaire, il permettrait de se prémunir du nouveau coronavirus. Alors que le pays a connu le 2 mars son premier cas et compte aujourd’hui moins de dix cas confirmés, les consommateurs se sont rués vers ce condiment aux vertus anti microbiennes.
Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici