Coronavirus : Le dialogue national de Macky en sursis

0

Le dialogue national qui devrait déboucher sur des conclusions consensuelles qui seront appliquées par le chef de l’Etat est menacé. A quelques jours seulement du dépôt des conclusions, le dialogue risque de prendre un sacré coup. Avec l’ampleur de l’évolution de la maladie du coronavirus, du fait que des suspects sont enregistrés chaque jour, l’on s’achemine vers le report de ces assises citoyennes.

Avec l’ampleur du phénomène, comme c’est le cas dans beaucoup de pays, les autorités compétentes seront obligées d’interdire tout grand rassemblement sur toute l’tendue du territoire national. Et en ce sens, le dialogue national ne sera point épargné. Ce, quand on sait que dans ce dialogue, toutes les couches de la société Sénégalaise y sont représentées.

C’est le chef de l’Etat qui va s’en désoler, lui qui espérait tant sur les conclusions de ce dialogue, afin de dérouler à sa guise sa feuille de route comme voulu.

Déjà, les moyens financiers dégagés à chaque rencontre du fait des perdiems et le remboursement de transport, le dialogue a déjà coûté cher au contribuable Sénégal.

Annoncé en mai 2019 par le président Macky Sall après sa réélection, ce dialogue réunit plus d’une centaine de participants, politiques et de la société civile, même si sa mise en place a pris du temps. Famara Ibrahima Sagna, président du comité de pilotage le reconnaît, mais les choses sérieuses ont commencé dés son installation.

Concernant les questions politiques comme le calendrier électoral ou le système de parrainage, une commission dédiée existe déjà. La Commission politique a fait jusqu’à présent un excellent travail qui sera intégré dans le dialogue national.

Pour plusieurs participants, «les questions politiques ne doivent pas monopoliser les débats. D’autres thématiques devraient être abordées comme la gestion des ressources pétrolières et gazières, l’emploi ou encore la paix et la sécurité».
Senegal7

Leave a comment