Coronavirus : un impact négatif sur les structures sanitaires privées

0

La pandémie au Covid-19 impacte négativement sur le fonctionnement des structures sanitaires privées. Depuis le début du mois de mars, il n’ya que pour le Covid-19.Le monde médical est sérieusement affecté Le Docteur Jean François Diène médecin chef de la clinique Pasteur de Dakar « la plupart des patients qui venaient nous voir pour d’autres pathologies ont arrêtés carrément de venir parce qu’ils ont compris qu’ils peuvent attraper des infections nosocomiales. Une des solutions reste la téléconsultation. Seulement, il ne faut pas que dans notre pratique quotidienne le covid-19 occulte les autres maladies a soutenu le Dr Diène sur la Rfm.
Pour le Dr Fallou Samb de la polyclinique Louis Pasteur de Rufisque le mal est bien plus profond. L’impact financier est là, on a perdu les 2/3 de notre chiffre d’affaires. Ce qui fait qu’on est obligé de diminuer notre personnel, de ménager nos malades pour éviter une infection communautaire, de s’organiser, de consulter sur rendez-vous. Le secrétaire général des associations de cliniques privées révèle par ailleurs une réunion a eu lieu entre le président de ladite association et le ministère de la santé. Les structures de santé privées ont besoin d’aide humaine et médicale d’abord ensuite financière puisque le taux de fréquentation est en baisse et les charges elles sont toujours là.
Diaraf Diouf Senegal7

Leave a comment