Coup de cœur : Sadio Mané, Prix Nobel de la paix ?

0

Champion sur les pelouses mais aussi en dehors ! Sadio Mané est en train de marquer son époque pas seulement par ses performances sportives. L’international sénégalais s’illustre sur un autre terrain et s’attaque à des chantiers plus grandioses. Ceux de la paix mais aussi de l’éducation et de la santé de sa communauté… Un grand seigneur :

Sadio Mané tranche d’avec le cliché du joueur professionnel fêtard, amoureux du luxe et de la frime. Tout le contraire du natif de Bambali. Discret et sobre, le joueur de Liverpool n’aime pas le faste et les mondanités. Doté d’une fortune confortable, qu’il n’étale pas, Sadio Mané est la pudeur incarnée en homme. Son sphère privé est impénétrable, on ne lui connait ni conquête féminine ni autres fréquentations. L’international sénégalais s’illustre sur un autre terrain, celui du social car il sait d’où il vient et mesure les souffrances de sa communauté, « quand on sait d’où l’on vient, on n’a pas de problème à renvoyer l’ascenseur. Personnellement, je viens de Bambali, dans une famille modeste. Du coup, je trouve normal de venir en aide aux autres puisque tout le monde n’a pas la même chance que moi ». Joignant l’acte à la parole, l’international sénégalais se substitue même à l’état pour changer le visage de son Bambali natal et apaiser le quotidien de ses concitoyens.

C’est ainsi qu’au mois de juin dernier, il inaugure dans son village natal, un hôpital d’un montant de 2 milliards de FCFA, qu’il a entièrement financé.  Combien de vie sauvée ? … Deux ans plutôt, le joueur avait initié l’érection d’un Lycée d’une valeur de 152 millions de FCFA dans la localité. Combien d’enfants tirés des ténèbres de l’ignorance ?

Des témoignages font également états des largesses de l’international sénégalais à l’endroit des populations de cette localité qui n’a pas été épargnée par les séquelles de la longue guerre casamançaise.

Une instabilité qui continue de paralyser la région comme l’atteste le récent accrochage qui a couté la vie à quatre soldats sénégalais sans compter les sept (7) otages pris par le chef rebelle Salif Sadio… Un Sadio peut en cacher un autre. Salif est un faucon, Mané est une colombe. La star sénégalaise s’est adressée directement au leader irrédentiste en entonnant l’hymne à la paix, « je vais essayer de lancer un message à Salif (Sadio), nos parents, de libérer ces otages. La Casamance et le Sénégal c’est le même pays. Vive le Sénégal, vive la paix ». Quelques jours plus tard, les militaires sénégalais ont humé l’air de la liberté… Sadio Mané y a apporté sa contribution.

Un autre geste de grandeur ! En dehors des titres sportifs honorifiques, les actions du joueur sénégalais peuvent lui frayer le chemin vers un sacre d’un autre genre, celui du prix Nobel de la paix qui récompense « la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix »… On reconnait Sadio dans les critères !

Mbissane TINE-Senegal7

Leave a comment