L'Actualité en Temps Réel

Coupe du monde 2022: les Pays-Bas évitent le piège américain et se hissent en quarts

Opposés aux États-Unis lors du premier match des huitièmes de finale du Mondial au Qatar, les Pays-Bas ont tenu leur rang. Très réalistes et portés par un excellent Denzel Dumfries, les Oranje l’ont emporté, samedi 3 décembre au Stade international de Khalifa à Doha, face aux Américains (3-1). Ils affronteront l’Argentine ou l’Australie en quarts de finale.

Les Néerlandais ne manquent pas leur retour phase à élimination directe en Coupe du monde. Finalistes en 2010, troisièmes en 2014 mais non qualifiés en 2018, ils seront au rendez-vous des quarts de finale de cette édition 2018 au Qatar. Après un premier tour plutôt sérieux, les Pays-Bas n’ont pas failli face aux États-Unis, leurs adversaires en huitièmes de finale.

Réalisme clinique des Oranje

Le sélectionneur Louis van Gaal et son équipe avaient beau avoir la faveur des pronostics, les Américains n’ont pas abordé cette rencontre en victime expiatoire. Ce sont eux qui ont même obtenu les premières occasions à Doha. Profitant d’une défense approximative, Christian Pulisic a échoué dans son duel avec Andries Noppert dès la 3e minute. La bonne entame américaine n’a toutefois pas duré bien longtemps.

Les Pays-Bas ont converti leur première opportunité avec ce centre de Denzel Dumfries à l’attention de Memphis Depay. Sans contrôle, l’attaquant du Barça a trouvé l’ouverture (10e). En fin de première période, le schéma s’est répété : après la parade de Noppert devant Timothy Weah (43e), Daley Blind a inscrit le but du break sur une nouvelle offrande de Dumfries (45+1e).
Deux frappes cadrées, deux buts : c’est ce qu’on appelle un réalisme total pour les Néerlandais, tranquilles au moment de regagner les vestiaires.

A LIRE AUSSI : PREMIER ADVERSAIRE DES LIONS : LES PAYS BAS DÉVOILENT LEUR LISTE

RFI avec Senegal7