Covid-19 : Comment les agents de police sur le terrain sont protégés pour ne pas aussi choper le virus ?

10

La pandémie du coronavirus continue toujours de hanter le sommeil des sénégalais. Une situation qui a poussé le président de la République, Macky Sall a décrété l’état d’urgence et qui a favorisé le déploiement des forces de sécurités. Invité de l’émission Jury du dimanche (JDD), le Directeur de la Sécurité publique, le commissaire Abdoul Wahab Sall explique comment les agents de la police se protège.

Composée de citoyens à part entière, la police nationale respecte les mêmes consignes données par le ministre de la Santé. « C’est vrai que la nature de notre mission, de nos infrastructures, les commissariats de police c’est des établissements qui reçoivent beaucoup de monde. La première mesure qui a été prise c’est de faire en sorte qu’il y ait le moins de rassemblements possibles. Conséquences : les dépôts de carte nationale d’identité, de passeport, ont été suspendus. Ce sont les 2 types de dépôts qui rassemblent le plus de personnes dans un commissariat de police. Pour les légalisations, il y a un service minimum. On a essayé de distinguer services essentiels et non essentiels », signale le collaborateur d’Aly Ngouille Ndiaye.

Sur le terrain, les agents sont également briefés sur les mesures de prévention telles que la nécessité d’observer la distanciation sociale, par exemple quand un agent de police contrôle un camion, entre lui et le conducteur du véhicule.

Aussi, s’il n’y a pas de policier « confiné », « il y en a (par contre) qui sont mis sous forme de réserve. Parce que, depuis que l’État d’urgence est décrété, il y a que toute la police nationale est mobilisée. On a mis en place un plan de mobilisation de la police nationale. Tout le monde est donc consigné. Cela veut dire que tout le monde doit être prêt à l’emploi. Certains sont en attente mais prêts à être déployés à tout moment. On est en situation de guerre. »

Abdou Kh MBOUP-SENEGAL7

Show Comments (10)