Covid-19: les tests PCR sont gratuits, pourtant…

Les tests PCR sont gratuits. Alors que certaines cliniques et pharmacies se sucrent, entre 12 500 et 25 000 F CFA, sur le dos des Sénégalais pris de peur par la vitesse de propagation du variant Delta.

Sur iRadio, Issa Wane, professeur de Santé publique à l’Université Assane Seck de Ziguinchor est catastrophé par cette situation.

« L’État doit prendre des mesures. Parce que ce n’est pas acceptable qu’en période d’épidémie, pendant que des gens meurent, qu’on fasse payer des tests gratuits. Dans mon entourage, une personne est revenue d’Allemagne et a ramené des tests distribués (gratuitement) dans son école. »

Par ailleurs, M. Wane s’est prononcé sur la hausse des cas, le nombre élevé des cas graves et le besoin en oxygène.

 « Lors des vagues précédentes, on avait, en moyenne, 100 cas par jour. Parmi ces 100 cas, il est démontré que les 10% constituent des cas sévères. Cela veut dire aujourd’hui que si on a 100 cas, les 10 cas auront besoin d’oxygène et un cas aura besoin d’être hospitalisé en réanimation. Aujourd’hui, nous sommes dans le cadre d’une période où la transmission est importante. On est passé à une moyenne de mille cas, par jour. Cela veut dire que là où on s’attendait à avoir dix cas sévères qui ont besoin d’oxygène, on s’attend à avoir 100 cas et 10 cas en réanimation. Si l’évolution continue comme ça, il n’est pas possible de tenir. »

Du coup, a-t-il ajouté : « au niveau des CTE, les capacités par rapport à l’oxygène, c’est 100% d’occupation. Cela veut dire que nous sommes à un niveau où les lits sont saturés. Maintenant, ce qui a été mis en place pour pouvoir pallier à ça, c’est la mise en place de zones tampons. C’est-à-dire impliquer les centres de santé qui est le niveau le plus opérationnel. »

Fanta DIALLO BA-senegal7