Accueil Actualités Covid-19 : Macky Sall évoque la gravité der la situation

Covid-19 : Macky Sall évoque la gravité der la situation

Le chef de l’Etat a insisté mercredi en Conseil des ministres sur la gravité de la situation sanitaire, appelant à une ’’mobilisation nationale 24h/24’’ dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Preuve que la situation s’est aggravée, la réunion du Conseil des ministres de ce mercredi s’est tenue par visio-conférence.

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a fait état mercredi de neuf décès et de 198 nouvelles contaminations au coronavirus au cours des dernières vingt-quatre heures.

Le Sénégal a recensé au total 21.883 cas positifs de coronavirus dont 18.621 guéris et 489 décédés, depuis l’apparition de la maladie sur son territoire, le 2 mars.

Selon le ministère de la Santé et de l’Action sociale, 2.772 patients sont encore sous traitement.

Le président de la République ’’a mis l’accent sur la gravité de la situation’’, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Il a présenté ‘’les condoléances de la Nation aux familles éplorées, qui ont perdu un être cher, un collaborateur ou proche durant cette situation devenue endémique de la Covid-19’’.

Selon le communiqué, ’’le président de la République a rappelé que la propagation exponentielle, la sévérité et la gravité de la maladie, au regard des capacités et conseils des experts de notre système sanitaire, l’ont amené à décréter l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu sur l’étendue des régions les plus touchées : Dakar et Thiès’’.

Macky Sall a invité dans cet esprit, le ministre de la Santé à ’’poursuivre la décentralisation effective et rapide dans les régions du Samu national’.

Les moyens logistiques et les ressources humaines et financières de cette structure névralgique, doivent être renforcés sans délai, a-t-il dit.

Le président de la République a indiqué également ‘’la nécessité d’accélérer la mise en œuvre urgente de la stratégie nationale de vaccination, dotée d’un budget conséquent’’.

Macky Sall qui a ‘’mis l’accent sur la gravité de la situation’’ a, à ce propos, a ’’insisté sur la mobilisation nationale 24h/24 pour sensibiliser les populations sur l’impératif de respecter les gestes barrières et les protocoles sanitaires ; réguler les horaires d’ouverture et de fermeture des marchés’’.

Il a également évoqué l’impératif de ’’réadapter le fonctionnement des établissements de santé (hôpitaux, centres de santé etc.) ; déployer avec le Samu national, des dispositifs préventifs et pragmatiques de prise en charge à domicile’’.

Il faut aussi ’’surveiller une éventuelle mutation du virus et contrôler davantage les entrées au niveau de nos frontières’’, a dit Macky Sall, qui s’est félicité ’’de la certification de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) au programme d’accréditation sanitaire du Conseil International des Aéroports (ACI Monde)’’.

Le président de la République a demandé ’’dans ce contexte général, aux ministres sectoriels de réorganiser avec les acteurs, l’adaptation temporaire des activités économiques et sociales durant ce mois de janvier 2021’’.

2 Commentaires

  1. […] Le chef de l’Etat a insisté mercredi en Conseil des ministres sur la gravité de la situation sanitaire, appelant à une ’’mobilisation nationale 24h/24’’ dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Preuve que la situation s’est aggravée, la réunion du Conseil des ministres de ce mercredi s’est tenue par visio-conférence. Le ministère de la […] Senegal7 […]

  2. Mr le président, il est urgentissime de dissoudre toutes les institution budgétivores et inutiles et les magouilles et autres détournements et gabegies pour mettre ces milliards et des milliards dans la lutte contre le covid et au redressement morale, éthique, spirituel, démocratique et patriotique de ce pays.
    Il faut être un répondeur corrompu universel pour ne pas voir le « faire la politique autrement » du président sonko.
    Le dossier des 94.000.000.000 est bloqué par le procureur qui a une plainte de sonko et un dossier de l’ofnac mais qui refuse de l’instruire. Trop de hauts d’en haut y sont mêlés. Il n’a pas reçu l’aval du président macky sall, par son ministre de la justice pour l’instruire. Ou est la faute de sonko qui a toutes les preuves qu’il mettra devant la justice pour ne pas être accusé de recel de documents.
    Le maçon des maçons reste le président macky sall dont le Professeur diagne l’accuse d’avoir été financé par ces lobbies en 2012, preuves à l’appui.
    Les 128.000.000 récoltés par le pastef en une journée ne sont qu’une goutte d’eau pour les actionnaires du parti pastef.
    Les autres partis ont des militants, toujours corrompus par le propriétaire qui distribue des sandwichs, des vêtements, de l’argent, des postes juteux, des protections/chantages contre la justice, la protection contre les détournements des derniers publics, les surfacturations, les grès à grès mafieux, l’impunité garantie aux malfaiteurs,…
    Le pastef n’appartient pas à ousmane sonko, mais au peuple sénégalais. Ses militants que je qualifie d’actionnaires financent eux memes toutes les activités.
    Pour gagner les élections, le président macky sall usait et abusait, en monopole, de la justice soumise et politisée, d’un processus électoral antidémocratique, taillé pour le faire gagner à toutes les élections, des moyens financiers colossaux de l’état et des lobbies.
    Le Professeur co diagne a accusé publiquement et à plusieurs reprise, sans aucune démentie, le président macky sall d’avoir été financé par des lobbies en 2012.
    Les résultats de ces financements se voient tous les jours avec la proliférations des homosexuels, l’introduction du vocable GENRE dans nos ministères et nos documents administratifs, la lutte acharnée contre la religion islamique par la fermeture des dahras, l’autorisation très très prochaine des avortements pour certains cas, qui va ouvrir la portes à tous les avortements, ( NOS GUIDES RELIGIEUX SERONT COMPLICES DE CETTE FORFAITURE DEVANT LE BON DIEU) la corruption de certains de nos marabouts en leur faisant bouffer du ribba,…
    Financement extérieur peut il être plus pernicieux que la légion d’honneur reçue par le président macky sall qui donne ensuite, tout, absolument tout à la France, aux autres pays, en marginalisant à l’extrême nos entreprises,…
    Le président macky sall voit d’un très très mauvais œil que le pastef puisse lui damer le pion en réunissant autant d’argent en si peu de temps, donc capable de récolter des milliards pour gagner les présidentielles et d’autres élections,…
    Le président fait semblant d’oublier ses financements extérieurs avec le président bongo aussi, ou il a été sauvé par le khalif général des mourides de la prison, donc non blanchi par la justice.
    NB: Le président bongo était son khalife en matière de…(Cf audios du professeur diagne)
    Le président ne supporte pas, pas du tout de cette grande mobilisation militante active et percutante de pastef.
    Les actionnaires/militants de pastef doivent rester vigilants contre toutes les attaques du pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici