Crd : Un congrès fatal à Macky

9

Le Congrès de la renaissance démocratique (Crd), composé d’Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall et Mamadou Lamine Diallo entre autres est aujourd’hui, le cadre politique qui risque d’être fatale au régime en place.

En dépit de la crise sanitaire qui cristallise toutes les attentions, les membres du Crd n’ont pas emménagé le chef de l’Etat et son régime. Car, ils ne ratent aucune occasion pour mettre à nu ce qu’ils appellent les carences et l’amateurisme de Macky Sall et ses collaborateurs. Le Crd : «véritable alternative au régime de Macky Sall», disent Abdoul Mbaye et Cie.  

Recours en annulation contre le décret sur l’honorariat

Le Congrès de la renaissance démocratique (Crd) a officiellement saisi la Cour suprême. Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall et Mamadou Lamine Diallo ont déposé deux recours en annulation et deux requêtes en référée contre le décret présidentiels numéro 2020 964 du 17 avril 2020 qui institue un honorariat pour les anciens présidents du Cese et le décret numéro 2020-976 du 21 avril 2020 accordant le statut de président honoraire à un ancien président du Cese.

Ils invitent le juge «à se prononcer dans les meilleurs délais aux fins de prendre les mesures nécessaires consistant à enjoindre au président de la République la publications, dans les délais, au journal officiel, du vrai décret 964 du 17 avril 2020 et d’apporter la clarification de l’authenticité des deux décrets.»

Enquête pour haute trahison contre le Président Sall

C’était en juin 2019, un an jour pour jour, les membres du Congrès de la renaissance démocratique accusent le Président Sall, Aly Ngouille Ndiaye et Boun Abdallah Dionne de «haute trahison». Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Thierno Alassane Sall et Cie avaient annoncé aussi une plainte devant le Procureur spécial pour enrichissement illicite contre Aliou Sall et tout autre fonctionnaire impliqué dans ces contrats.

Ils n’ont pas encore fini de mouiller Macky Sall et son frère Aliou, après l’avoir fait dans l’enquête de la Bbc. Thierno Alassane s’est joint à Abdoul Mbaye et Mamadou Lamine Diallo pour enfoncer le président de la République et l’ancien employé de Frank Timis. En conférence de presse, les leaders du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) sont allés plus loin en exigeant «une enquête pour haute trahison impliquant Macky Sall, Aly Ngouille Ndiaye et Mahammed Boun Abdallah Dionne» qui, selon eux, sont «les principaux responsables» de ces contrats accordés à Petro Tim. Ils entendent d’ailleurs saisir la Haute cour de justice et demander l’ouverture d’une enquête parlementaire. Le président de La République des valeurs est, en effet, convaincu que «le chef de l’Etat a intentionnellement violé le Code pétrolier en signant des contrats qu’il savait frauduleusement établis et a permis à Frank Timis de s’enrichir au détriment des Sénégalais». Thierno Alassane Sall ajoute que Macky Sall a «permis à son frère Aliou Sall de se garnir sans services rendus», et en «refusant intentionnellement de donner une suite après les alertes de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye». Mais ce groupe d’opposants veulent donner du travail à la Crei. «En ce qui concerne Aliou Sall, Frank Timis et les hauts fonctionnaires ayant pris part à cette haute trahison, une plainte sera déposée auprès du Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite contre l’agent public, le sieur Aliou Sall», annoncent-ils. Les membres du Crd veulent également la lumière sur le «rapport étouffé de l’Inspection générale d’Etat (Ige) de 2012, relatif au dossier Petro Tim» qui, rappellent-ils, était «disponible en ligne depuis 2017». TAS précise que le chef de l’Etat «s’était pourtant solennellement engagé à annuler ces signatures». Cependant, regrette-t-il, «il a totalement ignoré les conclusions du rapport de l’Ige, fait très grave». L’ancien ministre de l’Energie affirme, par conséquent, que «le Président a violé la loi qu’il a juré de respecter et faire respecter».

En effet, au regard de leur parcours soit dans la vie politique, soit dans la gestion du pays, les membres du Crd, constituent aujourd’hui, une véritable opposition au chef de l’Etat, Macky Sall.

Abdoul Mbaye, ancien premier ministre, Thierno Alassane Sall, ancien ministre et Mamadou Lamine Diallo, député, leader de Tekki, homme politique et  doublé d’un  économiste peuvent s’ils réconfortent leur coalition, constitués une alternative au régime de Macky Sall qu’ils ne cessent de critiquer.

Senegal7

Show Comments (9)