Criminalisation de l’homosexualité : Me Djibril War s’en prend à And Samm Jikko Yi

0

Lors du passage de la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, mardi dernier, à l’hémicycle, certains députés ont fustigé la démarche entreprise par ce collectif composé d’une centaine d’associations de tous les segments de la société. Le plus virulent a été le député de la coalition Benno Bokk Yaakaar, Me Djibril War, renseigne le journal Enquête.

En effet, le parlementaire s’est voulu très clair, si l’on en croit le journal : ‘’Il n’est pas encore né, celui qui va nous imposer de voter des lois ici. J’ai entendu certains menacer les députés qui ne voteront pas cette loi (sur la criminalisation de l’homosexualité) de les mettre en mal avec les Sénégalais et les marabouts. Ils sont en train de faire germer la perversion dans le mental des Sénégalais. Nous n’avons pas ce temps. On est là pour gérer la préoccupation des Sénégalais. Faites-nous l’économie de ces lois. Nous avons à gérer les infractions contre les personnes, contre les familles, les mœurs.’’

Le juriste s’est montré remonté contre la sortie de certains membres du collectif And Samm Jikko Yi. Sur les ondes d’une radio privée, un membre de l’ONG Jamra (une des formations de premier plan du collectif) a soutenu, lundi dernier, qu’une fois le jour de la plénière sera fixé, ‘’nous avons décidé d’être présents et de prendre note des noms des députés qui auront voté contre cette loi. Nous avons décidé de mener au plan national une campagne auprès des électeurs pour leur dire : voilà les députés que vous avez élus et que vous avez mis dans toutes les conditions et qui sont aujourd’hui en train de soutenir les lobbies homosexuels’’.

Me War se demande ainsi : ‘’Dans quel Sénégal nous sommes ? Ces gens sont des politiciens le matin et le soir ils veulent être de grands musulmans. Personne ne peut nous enseigner comment être musulmans. Il faut savoir raison garder. Nos lois sont régies par le Code pénal. Ces grandes gueules qui essaient de nous faire peur n’ont qu’à bien se tenir. S’ils veulent identifier des députés qui veulent leur faire face, ils n’ont qu’à commencer par Djibril War. Je les attends calmement.’’

D’après le député de la coalition Benno Bokk Yaakaar, ‘’les députés ont été élus par les populations. Il ne faut pas l’oublier, même si les marabouts prient pour nous’’. Il appelle ‘’les activistes et autres défenseurs’’ à laisser en paix les marabouts. Cela pour leur suggérer de prendre exemple sur ces derniers, car, soutient Me War, ‘’il faut faire vivre la religion et non en vivre. Personne ne peut nous tromper’’.

Diaraf DIOUF Senegal7

 

Leave a comment