Ageroute

Criminalité et Délinquance au Sénégal : « une tendance baissière » (Police nationale) 

La population sénégalaise a vécu ces derniers temps certains de violence avec notamment des meurtres. Sommes- nous en face d’une insécurité grandissante? Ou simplement des cas isolés?

Mais pour le commissaire de police Mouhamed Guèye «les populations n’ont pas à s’inquiéter».
Face à la presse ce jeudi, le Chef du Bureau des relations publiques de la Police nationale, a livré les secrets du rapport 2021 sur la criminalité et la délinquance dans notre pays.

Il a apporté des précisions sur les récents incidents notés et assimilés à des agressions. «Il est important de faire la différence entre les cas d’agression et les cas de violence domestique ou d’accident», détaille le commissaire Mouhamed Guèye.

«Récemment, une rumeur circulait portant sur un jeune homme qui a trouvé la mort sur la VDN3. Beaucoup disant qu’il s’agissait d’une agression, alors que c’était un accident», ajoute-t-il.

Autre donnée importante, c’est le taux d’élucidation et la durée de l’enquête. Par exemple, s’agissant du cas d’agression qui a eu lieu à la Zone de captage, quelques heures après les faits, la police a arrêté un des agresseurs qui a donné l’identité de ses complices et dès le lendemain, la moto a pu être retrouvée et remise à son propriétaire.

Suffisant, pour le Chef du Bureau des relations publiques de la Police nationale, de demander aux populations «de ne pas céder à la peur».
Ce dernier rassure sur le fait que la police fait tout son possible pour traquer les délinquants et ainsi assurer la sécurité des citoyens. «La police est en train de faire son travail et elle le fait bien», a-t-il souligné.
Le service de communication de la police fait noter, par ailleurs, que le taux de criminalité a connu une nette baisse, au courant de l’année 2021, comparé à l’année précédente. C’est du moins ce qui ressort du rapport d’activité présenté par le Bureau des relations publiques de la Police nationale.
«Il a été noté, en 2021, une tendance baissière de l’ordre de 2,19 %, avec un taux d’élucidation des infractions de 99 %. Au total, 22 422 infractions ont été constatées et 15 189 individus ont été déférés devant les juridictions», révèle le rapport 2021 sur la délinquance et la criminalité au Senegal.

Diaraf DIOUF Senegal7