Accueil Actualités Crise post-covid-19 : Global TourS SARL entend faire du Sénégal un...

Crise post-covid-19 : Global TourS SARL entend faire du Sénégal un hub touristique de premier plan

Global

SENE Fallou qui  est expert touristique est aussi  Directeur Général de Global TourS Sarl  ausculte un secteur touristique assez dynamique susceptible de relance après la crise post covid-19.Dans sa prospection, il intègre l’économie circulaire et le développement durable dans ce secteur névralgique. Ainsi, pour mieux vendre la destination Sénégal, il procède à une archéologie du secteur pour en faire un hub touristique de premier plan.

Nous remarquons qu’un consensus se dessine dans notre pays pour la période post-Covid-19, essentiellement autour de l’économie circulaire et du développement durable. Je pense que le moment est donc venu de faire le choix de la durabilité au sens large du terme afin de relancer le secteur touristique et atténuer l’impact économique de la pandémie. À nous, acteurs du tourisme au Sénégal, de faire preuve, comme par le passé, de solides compétences en matière de créativité, d’innovation et de résilience afin de construire un tourisme durable qui anticipera les tendances de la demande touristique de demain. Parmi ces tendances, le fait de voyager plus longuement et avec moins de fréquence et une digitalisation croissante en amont, pendant et après le séjour. Le Sénégal possède tous les atouts des meilleures destinations de ce tourisme de bien-être. Dans ce sens, les destinations les plus plébiscitées pourraient être les zones à moindre concentration de population, notamment le milieu rural. Quant aux buts du voyage, les visiteurs devraient privilégier les paysages, la pratique d’activités récréatives et les rencontres avec des locaux à une distance sociale confortable. En outre, le tourisme de bien-être devrait se développer afin de répondre à une recherche de confort émotionnel plutôt que purement matériel.Le tourisme intérieur doit être mis en avant et restructuré. Certes, il ne compensera pas la baisse des flux touristiques internationaux mais il permettra de soutenir l’économie et pourrait ainsi assurer les emplois du secteur. Pour coordonner cette restructuration ainsi que des actions de relance intégrées pour les marchés internationaux, des mécanismes de gouvernance spécifique doivent être créés au niveau régional. Ces organes de gestion de crise doivent proposer des feuilles de route et des stratégies communautaires adaptées au contexte local tout en renforçant l’expérience digitale du territoire. À moyen-terme, ces mécanismes pourront aussi anticiper les enjeux qui nous attendent en particulier le réchauffement climatique. Certes, il à des impacts moins brutaux et immédiats que le Covid-19, néanmoins, il est bien plus menaçant : sécheresses, inondations, déstabilisation généralisée des systèmes alimentaires et économiques, création de nouvelles pandémies. Par exemple, les études prospectives ont démontré qu’au rythme actuel, plusieurs plages du pays vont disparaître d’ici 35 à 40 ans, notamment Diamalaye,Guédiawaye,Mermoze et Corniche de Dakar. Notre secteur doit donc participer à limiter davantage les émissions de gaz à effet de serre et les impacts du climat et mettre en place, dès à présent, des stratégies d’adaptation et d’anticipation des tendances touristiques durables. Le Sénégal jouit d’une image de marque très positive en tant que modèle international dans la gestion de la crise du Covid19. De ce fait, il faut capitaliser sur cette réalité afin de relever le défi pour que notre pays devienne également un modèle de tourisme post-covid à la fois résilient et durable après la reprise.

Assane SEYE-Senegal7

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici