Dakar : les changements climatiques et la pollution favorisent les maladies respiratoires

La capitale sénégalaise concentre de nombreux facteurs de dégradation de la qualité de l’air, qui en font « la deuxième ville la plus polluée » du monde, selon une étude publiée en mai dernier par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une pneumopathie désigne une infection affectant les poumons et plus largement le système respiratoire. Elle peut être d’origine diverse, virale par exemple, mais la plupart du temps, c’est une bactérie, le pneumocoque, qui est en cause.

Chaque année, 5 à 12 personnes sur 1000 sont concernées par cette maladie, potentiellement grave. Ces derniers temps, les sénégalais atteints de maladie respiratoire souffrent à cause de la pollution mais aussi du changement perpétuel de climat à Dakar et dans les régions.

Assane SEYE-Senegal7