Accueil Actualités De duo espéré, Aliou Cissé et Alain Giresse en duel, ce dimanche

De duo espéré, Aliou Cissé et Alain Giresse en duel, ce dimanche

Aliou Cissé – Alain Giresse, c’était d’abord un duo espéré qui deviendra finalement un duel sur les bancs du Sénégal et de la Tunisie, ce dimanche, pour une place en finale de la CAN 2019.

Il faut dire que les deux techniciens auraient pu travailler ensemble sur le même banc à partir de 2013.

A la sortie d’une douloureuse élimination de la CAN 2013 par la Côte d’Ivoire suivie d’incidents qui ont conduit à la suspension du stade Léopold Sédar Senghor, la Fédération sénégalaise de football (FSF) avait appelé Alain Giresse sur son banc.

Giresse, auréolé d’une place de demi-finaliste de la CAN 2012 avec le Mali alors que les Lions étaient passés à côté de leur sujet, avec trois défaites au premier tour, devait repenser les plaies du football sénégalais.

Toutefois, dans un premier temps, c’était son compatriote Pierre Lechantre, ancien sélectionneur du Mali qui était pressenti pour diriger l’équipe du Sénégal, avant de se rétracter à cause d’un désaccord contractuel.

En définitive, la Fédération avait finalement choisi Alain Giresse qui avait entre-temps quitté le nid des Aigles du Mali en dépit d’un tournoi réussi en Guinée Equatoriale.

De nombreux observateurs voyaient en Aliou Cissé comme un potentiel adjoint de Giresse. Mais ce ne sera pas avec l’ancien Capitaine des Lions qui avait bien secondé Karim Séga Diouf sur le banc des « olympiques » en 2012.

Aliou Cissé avait aussi réussi à diriger sa barque avec les U23 aux Jeux de la Francophonie avec une 3-ème place à Nice (France).

Ce « duo » : les observateurs l’avaient adoubé et la Fédération, sortie fragilisée de l’échec de la CAN 2012, voulait le bénir. Mais elle avait finalement fait face à un refus poli de l’ancien capitaine des Lions.

Candidat au même titre que Giresse, il a préféré laisser le technicien français faire et choisir ses adjoints.

Le choix se portera sur Boubacar Gadiaga entraîneur de Diambars et Sidate Sarr est affecté à la préparation des gardiens de but.

Après des éliminatoires honorables à la CAN 2015, même s’il a échoué à faire tomber la Tunisie (0-0 à Dakar et 0-1 à Sousse), Giresse qualifiait les Lions avant de passer à côté de son sujet à la CAN 2015.

A Malabo où les Lions n’ont pas pu franchir le cap du premier tour, Giresse, en fin de contrat avec le Sénégal, devait passer le témoin à Aliou Cissé « réclamé » à la barre.

L’ancien capitaine des Lions qui, après une qualification sans faute (six victoires en six matchs) et un quart de finale de la CAN 2017, permettait ainsi au Sénégal de retrouver la Coupe du monde, 16 ans après, en Russie en 2018.

En Egypte, si certains observateurs trouvent encore à redire comme du reste Alain Giresse avec la Tunisie, sur la qualité collective du Sénégal, Aliou Cissé permet de renouer avec une demi-finale de CAN. Une première depuis 2006.

Et pour réussir le meilleur résultat du football sénégalais jusque-là détenu par feu Bruno Metsu en 2002 alors qu’il était le capitaine et leader de cette génération 2002, Cissé sera obligé de faire tomber celui qui n’avait voulu faire de lui qu’un second.

Du duo espéré, Giresse et Cissé vont donc s’affronter dans un duel sur les bancs du Sénégal et de la Tunisie, ce dimanche, pour une place en finale de la CAN 2019.

 

Senegal7 avec Aps