Accueil Actualités «Deal» entre Macky et Idy : Et si Barthélémy avait raison ?

«Deal» entre Macky et Idy : Et si Barthélémy avait raison ?

En supprimant le poste de Premier ministre, Macky Sall a bel et bien peaufiné son plan, entre autres, la mise en place du statut de l’opposition qui se trouve dans la constitution sénégalaise. La suppression de ce poste range le régime Sénégalais dans la catégorie des régimes présidentiels. En ce sens, selon des experts électoraux, à l’instar de Ndiaga Sylla le chef de l’opposition revient de facto au président du parti Rewmi, Idrissa Seck à l’état actuel des choses. Parce que lors de la dernière présidentielle, il est arrivé deuxième.

…Et si Barth avait raison

Ce n’est plus le grand amour entre Khalifa Sall et Idrissa Seck. Pour preuve, Barthélémy Dias, le bras droit de l’ex maire de Dakar avait critiqué sans le nommer Idrissa Seck. Lors de sa dernière conférence de presse et récemment, il a reproché à Idrissa Seck de ne pas s’impliquer dans le combat contre la spoliation des ressources gazières et pétrolières et de privilégier le dialogue politique auquel les khalifistes ne participent pas.

C’est au regard de cela qu’il a parlé de deal entre le chef de l’Etat et le patron du parti Rewmi. Car, semble croire Bathélemy Dias la participation de ce parti au dialogue national et politique va être récompensée par le statut du chef de l‘opposition que le Président Sall veut offrir à Idrissa Seck sur un plateau d’argent.

Il est reproché également à Idrissa Seck son absence lors de la célébration de la journée du 23 juin. Mieux encore, il aura été aphone au moment où tout le peuple s’interroge et s’indigne de l’opacité dans la gestion de nos ressources naturelles. Attitude qui a obligé Pape Konaré Diaité, porte-parole du maire Barthélémy Dias de citer Alphonse LAMARTINE qui disait : «Honte à celui qui chante lorsque que Rome brule».

Barthelemy Dias revient à la charge. Nullement stoppé par les tirs qui ont convergé vers lui depuis qu’il a parlé de deal entre Macky Sall et Idrissa Seck, Dias fils ne démord toujours pas. Selon lui, «il y a bel et bien deal», a-t-il déclaré vendredi à la place de la Nation lors de la marche sur les conditions de séjour dans les prisons Sénégalaises.
Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici